Les acteurs d'Hollywood gagnent le droit de faire effacer leur âge d'Internet

Une nouvelle loi californienne oblige désormais les sites comme IMDb à effacer l'âge des acteurs si ceux-ci le demandent, pour éviter la discrimination.

d7tuxejdzsfx0h6olxzsgngmr-4

Fini la dictature de la jeunesse au cinéma... ou presque : depuis le 24 septembre, une nouvelle loi promulguée par le sénateur de Californie, Jerry Brown, permet aux acteurs et actrices de cinéma qui le souhaitent de demander à ce que leur âge soit censuré des bases de données en ligne, en premier lieu desquelles l'indéboulonnable Internet Movie Database (IMDb pour les intimes).

Publicité

Ces sites (IMDb ou ses concurrents StudioSystem et Backstage) aux informations parfois remplies par leurs abonnés, qui permettent à quiconque (y compris aux acteurs) de créer des pages de profil renseignant entre autres les mensurations et l'état civil des professionnels du cinéma, sont largement utilisés par les responsables de casting. Et c'est là que la mention de l'âge devient problématique : loin d'être un simple caprice de star, la  censure de l'âge est avant tout une mesure de lutte contre la discrimination, qui concerne donc les acteurs les moins connus.

De fait, le principal instigateur de cette loi n'est autre que la SAG-AFTRA, le syndicat des acteurs américains de cinéma, qui se targue de représenter 165 000 professionnels à Hollywood. La semaine dernière, après une intense campagne de lobbying, sa présidente, Gabrielle Carteris, encourageait les acteurs à contacter directement le sénateur Brown pour lui faire part de la discrimination à l'embauche en vigueur dans leur milieu. Quelques milliers de courriers plus tard, la loi AB 1687 était signée, et Gabrielle Carteris, qui avait joué de 16 ans à 29 ans dans la série Beverly Hills, pouvait s'en féliciter.

Une mesure favorable aux acteurs débutants

Désormais, tout acteur pourra donc exiger que son âge soit supprimé de sa page dans les 5 jours. Une décision significative dans la lutte contre la discrimination à l'embauche, certes, mais reste à savoir si les directeurs de casting joueront le jeu. Comme l'explique Numerama, la loi ne concerne pas les bases de données gratuites de type Wikipédia, par exemple, qui permettront donc toujours à qui le souhaite de connaître l'âge des acteurs. Mais pas ceux des débutants.

Publicité

De son côté, l'Internet Association (un lobby de puissances d'Internet comme Google ou Amazon) évoque dans les colonnes du Hollywood Reporter "un précédent terrible" permettant de légalement outrepasser la liberté d'expression en ligne, alors même que les informations publiées sont factuelles. Pourtant, des études de l'université Rice (Texas) et du National Bureau of Economic Research (NBER) respectivement publiées en 2004 et 2015 ont clairement mis en lumière l'existence d'une discrimination à l'âge dans le monde du cinéma, particulièrement envers les femmes. En juin 2015, la merveilleuse Helen Mirren se fendait d'un coup de gueule envers la politique jeuniste d'Hollywood après que Maggie Gyllenhall s'était vu refuser, à 37 ans, le rôle d'une femme de 55 ans, car..."trop vieille". Depuis, il semble que l'industrie ait enfin infléchi sa politique.

Par Thibault Prévost, publié le 27/09/2016

Copié

Pour vous :