L’abonnement au service de streaming de Disney sera moins cher que celui de Netflix

On en sait un peu plus concernant la plateforme qui sera lancée fin 2019 et qui devrait s’appeler Disney Play. Son ambition : se poser en concurrent sérieux de Netflix.

Licence Creative Commons

Ces derniers mois, Disney a déployé une stratégie agressive vis-à-vis de ses concurrents. D’abord, en rachetant la Fox, ce qui a fait rêver des millions de fans de comics quant à l’arrivée des X-Men dans le MCU (et en contrôlant de manière quasi monopolistique le box-office). Ensuite, en lançant sa propre plateforme de streaming.

Publicité

Si côté grands studios traditionnels, personne ne peut prétendre pouvoir rivaliser avec le mastodonte, une entreprise a cependant réussi à faire son trou, à faire bouger les lignes et à ériger son modèle en norme (ou presque), effrayant au passage tous les acteurs du septième art : Netflix. Mais Bob Iger, patron de Mickey, compte bien changer la donne.

Fin 2019, la firme américaine lancera donc son service de streaming. On y trouvera, en toute logique, une bonne partie des productions Disney, des dessins animés aux films Marvel, en passant par Star Wars et plus encore, mais aussi des bouts de l’immense catalogue de la Fox, récupéré par l’entreprise aux grandes oreilles — les spécialistes pensent par ailleurs que la volonté d’acheter le studio provient en grande partie de cette détermination à se battre contre Netflix.

On en sait désormais un peu plus sur le fond et la forme de la plateforme, jusqu’alors restés flous, dans ce long papier de Variety sur la guerre d’Hollywood contre Netflix. Nommée en interne "Disney Play", la plateforme se veut concurrentielle grâce à des prix d’abonnements plus bas que ceux de Netflix — de 6 à 8 dollars contre 8 à 14 dollars pour Netflix —, selon Deadline.

Publicité

Des enjeux colossaux

Cette décision, justifiée par un catalogue plus léger, implique beaucoup d’enjeux. Sachant que Disney va perdre les 300 millions de dollars que Netflix lui verse chaque année pour récupérer ses œuvres sur sa plateforme, il faudra vite compenser.

Les experts estiment ainsi qu’il faudrait que Disney Play gagne 40 millions d’abonnés, payant au moins six dollars par mois, pour rentrer dans ses frais. Pour se faire une meilleure idée, Netflix a dépassé les 40 millions d’abonnées au troisième trimestre de 2013, soit sept ans après avoir lancé son service de streaming — au deuxième trimestre de 2018, la plateforme comptait 130 millions d’abonnements à travers le monde. L’objectif est donc ambitieux.

Il reste encore beaucoup de questions en suspens pour l’instant, que ce soit concernant le modèle de sortie en salle des productions ou le contenu spécifique proposé par la plateforme. Par ailleurs, il faut prendre en compte le fait qu’Apple, Google, la Warner et d’autres acteurs de cette industrie veulent également se lancer dans la course à la VOD, suivant le chemin tracé par Netflix.

Publicité

Le chemin de Mickey et de sa bande sera semé d’embûches, mais l’entreprise est bien partie pour être un concurrent de taille de Netflix. Réponse dans quelques mois.

À lire également -> Voici la liste de tout ce que récupère Disney en achetant la Fox

Par Arthur Cios, publié le 28/08/2018

Pour vous :