AccueilCinéma

C’est officiel : Aaron Taylor-Johnson sera Kraven le chasseur

Publié le

par Arthur Cios

Marvel’s Avengers: Age Of Ultron

Quicksilver/Pietro Maximoff (Aaron Taylor-Johnson)

Ph: Film Frame

©Marvel 2015

De Kick-Ass à Kraven le Chasseur, il n’y a qu’un pas.

Ce n’est pas la première fois qu’il jouera un personnage de comics. Techniquement, ce sera même la troisième fois. Mais après avoir été le génial Kick-Ass, puis le sacrifié bien trop vite Pietro Maximoff (Quicksilver dans Avengers : L’Ère d’Ultron), Aaron Taylor-Johnson va jouer un méchant. Et pas n’importe lequel.

Variety nous informe que Sony a casté l’acteur pour incarner Kraven le Chasseur. Il s’agirait d’un spin-off axé sur le méchant culte de Spider-Man, de la même manière que l’on a eu Venom et que Morbius avec Jared Leto va débarquer prochainement.

Pour rappel, Sony détient les droits du personnage et de l’univers Spider-Man, et fait front face au mastodonte Disney, qui détient désormais l’intégralité du catalogue Marvel. La présence de Spidey dans le MCU est due à un deal énorme entre les deux majors, mais Sony ne veut pas léguer son catalogue de vilains, car cela est bien trop rentable.

On est donc sur un troisième spin-off, sachant qu’en plus Venom va avoir une suite dans les prochaines semaines. On pourrait avoir peur, mais il y a étrangement quelques raisons d’avoir confiance en ce projet.

Au moins trois : déjà, Aaron Taylor-Johnson. Pas besoin de rajouter grand-chose. L’acteur britannique a enchaîné les beaux coups. On pense à son rôle dans Nocturnal Animals, mais aussi à Outlaw King ou même plus récemment Tenet. On l’aime beaucoup, et c’est un très bon choix.

Car le personnage de Kraven est une figure vraiment intéressante – plus que Morbius, pour être tout à fait honnête. Introduit en 1964, il s’agit du meilleur chasseur du monde, qui a reçu un sérum le rendant surpuissant et quasiment invincible, et qui n’a qu’un but : avoir la tête de Peter Parker en trophée. En tout cas, que ce soit par rapport à ses arcs divers ou sa psyché, on a là un vilain vraiment détraqué et intrigant.

Surtout, Variety explique que Sony aurait trouvé quelqu’un pour mener à bout le projet. On parle ici de J.C. Chandor., et c’est une excellente nouvelle. Le réalisateur du très bon Margin Call et du trop méconnu A Most Violent Year avait surpris en s’attaquant à un blockbuster d’action, Triple frontière.

Il a montré qu’on pouvait faire des longs-métrages bourrins mais subtils, généreux mais renfermés, ambitieux mais à échelle humaine. Le voir s’attaquer à un long de super, avec ce personnage-là en particulier, nous laisse à penser qu’il pourrait nous pondre un beau projet.

À lire également -> Entretien avec J.C. Chandor, le réal indé du blockbuster de Netflix, Triple frontière

Il faudra patienter, car la sortie du film est prévue le 13 janvier 2023 outre-Atlantique.

À voir aussi sur konbini :