AccueilCinéma

À lire : l’essai parfait de 2 000 mots de Joseph Gordon-Levitt pour défendre Les Derniers Jedi

Publié le

par Arthur Cios

(© Warner Bros.)

L’acteur américain, connu pour être un grand fan de la saga créée par George Lucas, avait des choses à dire sur le dernier Star Wars.

(© Warner Bros.)

Beaucoup ont un avis bien tranché sur le dernier Star Wars. Vous ne trouverez pas facilement des gens pour vous dire "The Last Jedi ? Bof, ça va". Au contraire. Ce volet, particulièrement clivant, est soit adoré par une bonne partie des fans (certains le considérant comme l’un des meilleurs), soit détesté au point de faire perdre tout espoir sur l’avenir de la franchise. En cause, notamment, le traitement du personnage phare de la saga : Luke Skywalker.

Un mois plus tard, voilà qu’un certain Joseph Gordon-Levitt prend la parole sur le sujet, pour défendre le bébé bien comme il faut. Alors, vous me direz : "Ouais, mais bon, il a tourné dans deux films avec le réalisateur de Star Wars VIII, Rian Johnson (Brick et Looper), donc facile pour lui d’aller dans son sens."

Oui, certes, mais l’acteur est avant tout un grand fan de Star Wars, et n’a pas juste pondu un petit tweet inoffensif, mais bien un texte de 2 000 mots analysant l’évolution du personnage de Luke et soulignant son intérêt.

Parlant de la chance de pouvoir retrouver un protagoniste adoré (découvert il y a 40 ans) et de le voir évoluer, mais aussi du fait que rien n’est tout blanc ou tout noir et que l’un des défauts du Luke de l’épisode IV est son côté justement trop héroïque et sans faille, Joseph Gordon-Levitt nous a pondu un bel essai sur ce qui fait la force selon lui des Derniers Jedi — et difficile de ne pas être d’accord avec lui.

Il conclut ainsi :

"Qu’un grand studio hollywoodien prenne autant de risques sur une aussi grosse franchise — […] présenter son héros principal sous un jour drastiquement différent, pour délivrer sans broncher un message de mauvais augure, comme quoi même les idéalistes au cœur le plus pur peuvent être confrontés au doute et aux ténèbres — il ne s’agit pas du genre de décisions que l’on prend quand la rentabilité à court terme est prioritaire au reste.

Il y a des risques pris dans l’intérêt de construire un monde qui ne sert pas qu’à vendre du pop-corn et des jouets cette année, mais qui se développe sur le long terme sur un fond de substance littéraire et de dignité artistique. En tant que fan, je prends ceci comme un signe de respect que le film n’était pas seulement un bon moment, mais aussi un challenge provoquant. Beaucoup de studios et de réalisateurs n’ont pas une aussi haute estime de leur audience.

Au final, pour moi, Les Dernier Jedi ne prouvent pas seulement que l’on peut encore avoir foi en Star Wars, mais aussi que Star Wars a foi en nous."

On n’a pas grand-chose à ajouter, si ce n’est que vous vous ferez un meilleur avis en lisant l’essai en entier, juste ici.

À voir aussi sur konbini :