À cause d’un refus de visa, un acteur de Roma pourrait manquer les Oscars

Jorge Antonio Guerrero, qui incarne le personnage de Fermín dans Roma, pourrait rater la cérémonie, alors que le film d’Alfonso Cuarón domine les nominations.

Jorge Antonio Guerrero dans Roma. (© Netflix)

La hype autour de Roma a beau toucher les Américains confortablement installés dans leur canapé, il y a une réalité bien plus dure derrière les écrans et les paillettes d’Hollywood. El Sol de Tijuana nous apprend aujourd’hui que la demande de visa de l’acteur mexicain Jorge Antonio Guerrero a été refusée trois fois, ce qui pourrait empêcher l’interprète de Fermín de se rendre sur le territoire américain pour assister à la cérémonie des Oscars, le 24 février.

Publicité

Dans une interview, l’acteur explique que la première fois que son visa a été refusé remonte au début de l’année 2018, avant la grande première du film au festival de Venise. Jorge Antonio Guerrero voulait alors visiter les États-Unis, en tant que simple touriste. Il a de nouveau tenté sa chance en automne, lorsque Roma a commencé à attirer l’attention des cinéphiles. Nouvel échec.

Le comédien confie que l’ambassade américaine pensait qu’il était un travailleur en recherche d’emploi aux États-Unis, et aurait ainsi refusé de croire qu’il était acteur. Son voeu le plus cher ? Qu’un membre de l’ambassade ou un agent consulaire lise ses lettres d’invitation, afin que l’on comprenne enfin qui il est.

L’acteur n’a pas pu assister aux Golden Globes, où Roma a gagné les prix du "Meilleur réalisateur" et du "Meilleur film étranger". L’histoire pourrait se répéter pour la cérémonie des Oscars, qui se tiendra le 24 février à Los Angeles. Il ne reste donc qu’un mois à Jorge Antonio Guerrero pour obtenir les bons papiers.

Publicité

Pour rappel, la production de Netflix domine déjà les Oscars, avec dix nominations, notamment dans les catégories "Meilleure actrice", "Meilleure actrice dans un second rôle", "Meilleur film" et "Meilleur réalisateur".

Par Lucille Bion, publié le 24/01/2019

Pour vous :