Riz Ahmed en a marre des douanes américaines et des discriminations

L'acteur dit notamment avoir été victime d'un énième contrôle au faciès par les douanes américaines, en avril dernier.

Venom, Les Frères Sisters, Star Wars, The OA… Riz Ahmed a beau avoir joué dans des grosses productions hollywoodiennes, il est toujours victime de discrimination. L’acteur britannique d’origine pakistanaise a ainsi expliqué, lors d’une conférence sur le multiculturalisme, qu’il était régulièrement contrôlé de façon trop poussée par la sécurité des aéroports depuis 15 ans.

En avril dernier, alors qu’il devait se rendre à la Star Wars Celebration qui se tenait à Chigaco du 11 au 15 avril, le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis a empêché l’acteur de The Night Of d’embarquer dans son avion, ce qui lui a fait rater l’événement, rapporte The Hollywood Reporter.

Publicité

En dépit de sa notoriété, Riz Ahmed se sent en insécurité aux États-Unis, comme bon nombre de personnes originaires de pays à majorité musulmane. En relatant cet incident, l’acteur a fait part de ses craintes à l’assemblée :

"Je suis simplement ici pour vous demander de l’aide, parce que c’est vraiment effrayant d’être un musulman désormais – super effrayant. Je me suis souvent demandé si nous étions arrivés à l’année où ils allaient nous rassembler, l’année où le décret de Trump allait être appliqué. Si c’était l’année où ils nous renverraient tous."

Si Riz MC brille aussi bien dans la musique qu'au cinéma et dans les séries, il prend aussi le temps de s’éloigner du show-biz pour s’engager pour des causes qui lui tiennent à cœur, notamment pour dénoncer les discriminations contre les musulmans, la non-représentation des minorités, les actes de violence ou encore le rejet des immigrés.

Publicité

En véritable battant, Riz Ahmed a toujours choisi des rôles forts et engagés pour proposer un regard pertinent sur le monde moderne. Cet esprit se manifeste aussi dans ses textes de rap satiriques (comme "Post 9/11 Blues") et les tribunes passionnées qu’il poste souvent sur son compte Instagram. Récemment, il a même évoqué son désir de voir l’histoire de Kamala Khan, aka Miss Marvel, sur grand écran : ce personnage serait alors la première super-héroïne de confession musulmane et d’origine pakistanaise à apparaître au cinéma.

Toujours selon The Hollywood Reporter, Riz Ahmed a ajouté que le meilleur moyen pour gagner les élections aujourd’hui, c’est en utilisant l’islamophobie comme une arme. Le moyen pour y remédier ? Transformer la représentation des musulmans, notamment grâce à des grandes analyses de données et des actions institutionnelles.

"Nous savons tous comment changer nos manières de parler, de marcher et de s’habiller quand nous entrons dans une pièce ou une autre. Nous savons tous comment évoluer dans des milieux qui ne sont pas les nôtres. Je sais faire tout ça, mais ce n’est pas pour cela que je fais ce que je fais : c’est parce que je ne veux plus avoir à changer de codes."

Publicité

Entre ses punchlines engagées et ses choix de rôles intéressants et progressistes, Riz Ahmed mène pour l’instant un parcours sans faute.

Par Lucille Bion, publié le 28/06/2019

Pour vous :