Danse, drogues et sangria : le trailer électrisant de Climax est là

Gaspar Noé revient avec Climax, un bad-trip mi-comique, mi-horrifique rythmé par la danse et la musique.

C’est à Cannes que le réalisateur italo-argentin a présenté son cinquième long-métrage en mai dernier. Et ce, non sans une bonne dose de scandale et d’indignation. À ce stade, le réalisateur de Love et Enter the Void est habitué à outrager le public et les critiques, qui, choqués, ont souvent pour habitude de se diriger vers la sortie avant la fin de la projection. Cette année, pourtant, quelque chose a changé : "seulement" six personnes ont quitté la salle obscure lors de la présentation de Climax, d’après The Guardian. Climax serait-il le film de la consécration pour Gaspar Noé ?

Publicité

Dans un hangar perdu, une troupe de danseurs carbure à la sangria alors qu’ils enchaînent les numéros de voguing, waacking et autres styles de danse typiques de la culture bal room new-yorkaises. Les chorégraphies endiablées prennent des allures de bad-trip terrifiant au moment où les athlètes découvrent que leurs verres étaient chargés au LSD : "Y a un truc qui monte."

Selon le synopsis officiel fourni par A24 – qui a acheté le film après Cannes –, "de la jubilation au chaos et l’anarchie la plus totale, Noé observe les passions, les rivalités et la violence qui se déchaînent au cours d’une crise psychédélique collective."

Pour Climax, Gaspar Noé s’associe à nouveau au directeur de la photographie Benoît Debie (Irréversible, Enter the Void, Love) et on reconnaît là sa patte caractéristique. Au niveau de la distribution, Sofia Boutella (Kingsman : Services secrets, Atomic Blonde) joue la chorégraphe Selva, et Kiddy Smile fait son apparition en tant que DJ, mais le casting est formé presque entièrement de jeunes danseurs anonymes de la scène voguing parisienne.

Publicité

Côté bande-son, le film ne démérite pas, bien au contraire, avec des morceaux cultes tels que "Windowlicker" d’Aphex Twin, "Rollin' & Scratchin'" des Daft Punk, "Angie" des Rolling Stones, "What to Do" de ce cher Thomas Bangalter époque Roulé, mais s’offre aussi un titre inédit –et bien nommé – de Bangalter, "Sangria".

OK, en bon film de Gaspar Noé, Climax risque fort de nous retourner les tripes, mais comme dit un personnage à la fin de la bande-annonce : "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort."

Climax sortira en France le 19 septembre 2018.

Publicité

Par clara hernanz, publié le 14/08/2018

Pour vous :