5 films qui sont en réalité des remakes

 Alors que Steven Spielberg annonce un remake des Raisins de la Colère de John Ford, on revient sur cinq films dont on a oublié qu'ils étaient des remakes. 

Spielberg annonce via Dreamworks SKG le projet de remake du film "Les Raisins de la Colère" de John Ford

Steven Spielberg est un homme au planning chargé. Il s'apprête à réalisé l'adaptation du best-seller American Sniper avec Bradley Cooper, et vient d'annoncer qu'il souhaite produire un remake du film Les Raisins de la Colère de John Ford, via sa société de production Dreamworks RKG, qu'il a cofondé.

Publicité

Espérons que les spectateurs du film se rappelleront la version de John Ford (1940), adaptée du roman de Steinbeck (1939). Pas comme notre sélection de cinq films dont peu de gens se rappellent qu'ils sont des remakes à l'heure ou le reboot, remake et les adaptations sont à l'heure actuelle la principale manière pour Hollywood de faire de l'argent.

La Mouche

Parmi les cinq films, on retrouve La Mouche de David Cronenberg, remake de La Mouche Noire de Kurt Neumann (de 1958) avec Vincent Price, très connu pour ses rôles dans des films d'épouvante (et aussi pour avoir fait la voix off dans le cour métrage Vincent de Tim Burton qui lui rend hommage).

Publicité

Petite variante par rapport au film de Cronenberg : la mouche et le scientifique échangent de tête, l'insecte repartant dans la nature avec une tête d'humain.

Bande-annonce de La Mouche Noire de Kurt Neumann (1958)

Publicité

The Thing

Film fantastique devenu culte, The Thing précède Christinefilm lui aussi devenu un classique du genre. Mais ce n'est pas un film original. Il est en effet adapté de La Chose d'un Autre Monde, un film américain de 1951. Les deux productions sont assez similaires, Carpenter étant un fan inconditionnel d'Howard Hawks (qui réalisa officieusement une grande partie de la mise en scène, n'ayant que le poste de producteur au générique) dont il adaptera son Rio Bravo à travers Assaut.

Publicité

Bande-annonce de La Chose d'Un Autre Monde de Christian Niby (1951)

L'Homme Qui En Savait Trop

Classé sixième meilleur film d'Hitchcock sur AlloCiné, L'Homme Qui En Savait Trop a en réalité deux versions, mais toutes deux réalisées par le maître du suspens. La première, la moins connue, date de 1934 et est tournée en Angleterre, en noir et blanc. Pour réaliser le remake, Hitchcock demande à Hayes, le scénariste, d'écrire le scénario sans visionner le film, Hitchcock lui racontant l'histoire en détail. Il déclara à propos de ses deux films :

"Disons que la première version est l'œuvre d'un amateur de talent et la seconde, celle d'un professionnel."

En intégralité : L'Homme Qui En Savait Trop d'Alfred Hitchcock (1934)

Je Suis Une Légende

Un premier film sort en 1964 : Je suis une légende de Sidney Salkow. Sept ans plus tard lors qu'un voyage en avion, Charlton Heston découvre le roman de Richard Matheson, ignorant complètement l'existence d'un film déjà adapté de ce récit. La star se lance alors dans la production du film Le Survivant réalisé par Boris Sagal, qui verra le jour en 1971.

En 2007 sort le film à gros budget Je suis une légende avec Will Smith. Quelques différences subsistent entre les trois films, notamment le nombre de personnages humains, le lieu où se déroule l'action (Los Angeles dans les deux premiers, New-York dans le troisième, car la ville de l'est des États-Unis est jugée plus impressionnante). Aussi, la thématique religieuse, absente du film de Matheson est très présente dans le film de 2007, notamment la scène de fin où Will Smith se sacrifie. Aussi, à la fin du film, le réalisateur donne une lueur d'espoir, montrant le camp de réfugiés. Dans son livre, Matheson mentionne l'extinction de la race humaine.

À savoir qu'un autre film aurait pu naître, dans le milieu des années 1980, porté par James Cameron et Arnold Schwarzenegger. Ouf.

Bande-annonce de Je suis une légende de Sidney Salkow (1964)

Scarface

Les fanas de Tony Montana le savent, les autres moins. Scarface est en effet un remake, et encore une fois d'un film d'Howard Hawks, qui date de 1932, soit 51 ans auparavant. Depuis, le film de Brian de Palma a atteint le statut de film culte, mais même s'il ne se déroule pas à la même époque, aux mêmes endroits ni avec exactement le même personnage, la filiation est évidente (et assumée).

Rappelons que le scénario est écrit par Oliver Stone qui, en plus d'écrire et de réaliser ses propres films, a écrit pas mal de scénarios pour d'autres cinéastes : Midnight Express pour Alan Parker, Conan le Barbare pour John Milius ou encore L'Année du Dragon de Michael Cimino.

Bande-annonce de Scarface d'Howard Hawks (1932)

On vous recommande également : 

Par Etienne Dang, publié le 03/07/2013

Copié

Pour vous :