AccueilCinéma

Les 30 films les plus attendus de 2018

Publié le

par Arthur Cios

Kit Harrington devant l’objectif de Shayne Laverdière pour le prochain film de Xavier Dolan, The Death and Life of John F. Donovan

On va encore passer un bon morceau de l’année dans les salles obscures.

Kit Harrington devant l’objectif de Shayne Laverdière pour le prochain film de Xavier Dolan, The Death and Life of John F. Donovan

Du blockbuster à foison, pas mal de super-héros, des petits films qui en charmeront plus d’un, le retour d’une tonne de cinéastes adorés de tous (Steven Spielberg, Paul Thomas Anderson, Alfonso Cuarón, Guillermo del Toro, Spike Lee, Wes Anderson et tant d’autres), un peu d’animation aussi, une poignée de potentiels Oscars et pas mal de pépites : l’année 2018 nous réserve de sacrés surprises côté cinéma.

Voici 30 films indispensables, qui vont marquer à coup sûr vos 12 prochains mois.

Pentagon Papers - 24 janvier

Depuis 2015, Steven Spielberg tient un bon rythme de croisière d’un film par an. Mais le cinéaste a décidé de briser cette routine en sortant deux films en 2018. Le premier est une véritable leçon de cinéma, sorte de Spotlight à la Spielberg, mené par Tom Hanks et Meryl Streep, sur les révélations du Washington Post concernant la façon dont quatre présidents américains ont réussi à étouffer des affaires dites sensibles. Reparti bredouille des Golden Globes, on voit mal le film subir le même sort aux Oscars…

Revenge - 7 février

Ce film de genre s’offre des images aussi lumineuses que celles d’Ava. C’est beau, c’est bleu, rouge, rose, orange mais surtout dégoulinant de sang. Sous un soleil brûlant, une "lolita" (Matilda Lutz) se retrouve encerclée par une bande de mâles ingérables. La meute de loups dérape, commet l’irréparable et le rap and revenge devient bientôt la trame narrative. À mi-chemin entre The Bad Batch et Kill Bill, le premier film de Coralie Fargeat va permettre au cinéma hexagonal de poursuivre son renouvellement.

Black Panther - 14 février

Le roi du Wakanda – un pays africain fictif – est un personnage si important de l’univers Marvel, que forcément, on attend de pied ferme le premier film le mettant en avant. Et c’est sans parler du casting parfait allant de Chadwick Boseman donc à Michael B. Jordan, Lupita Nyong’o, Danai Gurira, Florence Kasumba, Daniel Kaluuya, Forest Whitaker, Andy Serkis et Martin Freeman, ou de sa B.O. entièrement supervisée par le maître Kendrick Lamar. Tout simplement.

Phantom Thread - 14 février

Paul Thomas Anderson est un réalisateur difficile à suivre et pourtant l’un des plus prometteurs de sa génération. Génial chef d’orchestre de vies (Magnolia), romantique absurde (Punch Drunk Love), puissant historien d’une certaine Amérique (No Country for Old Men), le cinéaste revient en 2018 avec un tout autre sujet : la rencontre entre Reynolds Woodcock, un couturier à la précision maniaque, et Alma, une jeune femme qui deviendra sa muse.

Inspiré de la vie du créateur de mode Charles James, Phantom Thread raconte intrinsèquement les démons de Paul Thomas Anderson, cinéaste aux 1 000 talents, réussissant à faire émerger un art visuel flamboyant à travers une rigueur froide.

La Forme de l’eau - 21 février

Guillermo del Toro fait ce qu’il sait faire de mieux, à savoir un film de monstres, tout en se renouvelant totalement puisqu’on se retrouve dans une romance extraordinaire pendant la guerre froide, dans ce long-métrage qui rend hommage au septième art par la même occasion. Un voyage enchanteur, mené avec brio par Sally Hawkins, et qui a valu au cinéaste mexicain son premier prix aux Golden Globes, pour le meilleur réalisateur. Peut-être aussi un Oscar ?

Call Me By Your Name - 28 février

Vous avez peut-être déjà entendu parler de ce film et de sa fameuse scène avec une pêche. Ce chef-d’œuvre de Luca Guadagnino (derrière A Bigger Splash) a toute sa place aux Oscars. Le film se nourrit des cultures française, italienne, américaine et brésilienne pour traduire une romance à la fois belle et malaisante entre Timothée Chalamet et Armie Hammer (le jumeau de Social Network).

Elle sera ainsi mémorable. Cette histoire dépeint avec authenticité, tout ce qu’il est impossible d’exprimer avec des mots : les sentiments. L’amour dans ce qu’il est de plus beau et de plus noir. Ce film libre, d’une beauté chaude et transcendante est un spectacle lent et délicat qui touchera les grands mélancoliques.

Lady Bird - 28 février

Pour son premier film en solo, Greta Gerwig (connue notamment pour son rôle dans Frances Ha) est partie sur la côte Ouest des États-Unis, et plus précisément à Sacramento, pour suivre les pérégrinations de Christine McPherson, aka "Lady Bird".

Jeune adolescente un peu paumée, elle tente à tout prix de quitter sa famille pour mieux s’envoler vers New York, entre déceptions amoureuses et remises en cause profondes. Le résultat est une comédie sensible et dynamique qui a de nombreuses chances dans la course aux Oscars, après sa victoire méritée aux Golden Globes.

The Disaster Artist - 7 mars

Que vous ayez déjà vu le film The Room ou non, cette œuvre de James Franco qui relate l’histoire assez folle du tournage du "Citizen Kane des mauvais films" attise notre curiosité depuis plusieurs mois maintenant. Déjà parce que le personnage de Tommy Wiseau est intrigant au possible, que ce film est un monument à part entière de la pop culture, et que le casting fait rêver. Ajoutez désormais le Golden Globes du meilleur acteur dans une comédie pour James Franco, et vous comprendrez qu’il ne faudra pas passer à côté de ce film qui fera l’année 2018, à coup sûr. "Oh, hi Mark."

Annihilation - 12 mars

Annihilation nous laissait rêveur. Déjà parce qu’il signait le retour à la réalisation de l’homme à qui l’on doit l’excellent Ex Machina, Alex Garland. Aussi pour son casting impressionnant, allant de Natalie Portman à Tessa Thompson en passant par Jennifer Jason Leigh et Oscar Isaac. Mais surtout parce que les films de SF plus indé comme celui-là se font rare.

Malheureusement, le film ne sortira pas en salles en France, suite à des désaccords de post-production entre le producteur et le réalisateur. Heureusement, il sera sur Netflix dans le monde entier 17 jours après la sortie officielle outre-Atlantique, soit le 12 mars. Un modèle qui devrait se reproduire à l’avenir.

Ready Player One - 28 mars

On vous le disait un peu plus haut, Spielberg vous prépare deux bébés cette année. Celui-ci est le deuxième. Et voir une adaptation du livre de SF cultissime d’Ernest Cline par le père des blockbusters modernes, qui aime tant les dystopies et qui plongera le spectateur dans un univers futuriste à base de monde en réalité virtuelle fait saliver les fans du cinéaste, les fans du bouquin, les fans du genre, et les cinéphiles en tout genre, en fait.

L’Île aux chiens - 11 avril

Presque 10 ans après son Fantastique Mr. Fox, le grand Wes Anderson revient au cinéma d’animation. Le premier film qui suivra son plus grand succès (The Grand Budapest Hotel en 2014) racontera l’histoire de chiens isolés sur une île au large du Japon après que les autorités les ont bannis de l’archipel.

Mais Anderson étant Anderson, il a réussi à ramener un casting impressionnant pour doubler ces personnages (pour la plupart, des canidés), à savoir entre autres Bryan Cranston, Bill Murray, Jeff Goldblum, Scarlett Johansson, Edward Norton, Tilda Swinton, Harvey Keitel, Yoko Ono, Greta Gerwig, Frances McDormand, Liev Schreiber et plein d’autres. Il n’y a que Wes Anderson pour réussir ce genre d’exploits.

Avengers : Infinity War - 28 avril

Peut-être qu’un jour, nous ferons aussi une overdose de films de super-héros, comme certains le clament haut et fort. Peut-être après tout, pourquoi pas. Parfois, on se pose nous-mêmes la question. Mais voilà, quand le trailer du prochain Avengers est sorti, il a fait l’unanimité à la rédaction, littéralement. En même temps, comment ne pas saliver devant cette énorme machine à faire rêver, réunissant tous les persos du MCU dans un film catastrophe qu’on attend depuis au moins 10 ans.

Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot - 11 mai aux États-Unis

Trois ans après Nos Souvenirs et son accueil très dur à Cannes, le réalisateur derrière Will Hunting, Elephant et Harvey Milk sera de retour cette année avec un biopic dramatique qui va faire parler de lui. On y suivra un Joaquin Phœnix en John Callahan – un dessinateur paraplégique et alcoolique à l'humour noir, qui a fait scandale dans les années 1980-1990 –, accompagné de Rooney Mara, Jonah Hill ou encore Jack Black. Le film passera par Sundance avant d'atterrir dans nos salles obscures, même si l'on n'a toujours pas de date de sortie pour la France — le film est produit par Amazon Studios, et n'a pour l'instant aucun distributeur hexagonal. 

L’Homme qui tua Don Quichotte - mai

C’est l’histoire d’un des films les plus maudits de l’histoire du septième art. Terry Gilliam, le papa de L’Armée des douze singes et de Las Vegas Parano, bosse sur cette relecture du célèbre roman de Miguel de Cervantes depuis 18 ans, et a connu moult galères : infection de la prostate de l’acteur principal, alors feu Jean Rochefort, inondation emportant une partie du matériel et rendant inutilisable le lieu de tournage, mal de dos de Rochefort, cheval qui meurt après avoir été affamé pendant 40 jours… Un documentaire est même sorti sur la première tentative.

Le bébé renaît finalement de ses cendres après de nombreux essais et un nombre incalculable de changements d’acteurs en 2016, et qu’une version définitive est bouclée, avec Jonathan Pryce (le Grand Moineau de Game of Thrones) en Don Quichotte et Adam Driver en Sancho Panza. Mais rien n’étant simple, voilà que le cinéaste est désormais en conflit avec son producteur, qui détient actuellement les droits du long-métrage. 2018 sera-t-elle l’année du Quixote de Gilliam ? Normalement oui, tout du moins, on l’espère du plus profond de notre cœur.

Solo : A Star Wars Story - 23 mai

(© Disney)

Après un huitième épisode qui a divisé les fans, Disney va nous pondre un spin-off qui sur le papier a tout pour plaire : un casting alléchant, une origin story d’un des personnages les plus aimés de la pop culture, la forme du spin-off (le premier du genre était excellent) et pas mal d’humour à l’horizon, dans le style d’un film de gangsters dans l’univers Star Wars. Certains font déjà écho des craintes chez le mastodonte aux rondes oreilles, mais attendons un peu avant de juger — un trailer ne devrait pas tarder à tomber ! En tout cas, ici, on a hâte.

Deadpool 2 - 30 mai

Le "merc with a mouth", qui a lancé le mouvement des films de super-héros Marvel R-Rated et à l’humour gras comme on adore, va enfin revenir sur nos grands écrans. Cette suite a été dévoilée à travers deux teasers géniaux, comment ne pas être charmé par le retour de ce charmant personnage, accompagné au passage par son fidèle compagnon de route, Cable ? Franchement ?

Les Indestructibles 2 - 4 juillet

14 ans. Cela fait 14 ans qu’on espérait revoir un jour sur nos écrans Monsieur Indestructible, Elastigirl, Violette, Flèche, Frozone et ce cher Jack-Jack. 14 ans, c’est long, et plus personne n’y croyait mais Pixar sait fait plaisir à ses fans. Cette année signera donc le grand retour de la famille Indestructible, et vous n’en avez pas idée encore mais cela est l’un des évènements les plus importants de 2018. Edna Mode présidente !

Venom - 10 octobre

(© Sony Pictures)

Grâce à un accord assez mystérieux, Sony a accepté d’ajouter Peter Parker dont la licence appartient au studio mais qui a été prêtée à la Maison des Idées pour intégrer le Marvel Cinematic Universe de Disney. Elle veut néanmoins instaurer une espèce de "spider-verse", qui démarrera avec le plus stylé des méchants de l’homme-araignée, Venom. Et en plus, c’est ce fucking Tom Hardy qui se chargera de jouer Eddie Brock, l’homme qui portera le symbiote et se battra peut-être avec Carnage (!!!!!). Aucune image officielle pour l’instant mais on nous glisse dans l’oreillette que cela devrait très rapidement changer.

First Man - 17 octobre

Après le succès monumental de La La Land et l’excellent Whiplash, Damien Chazelle quitte sa zone de confort "musicale" pour raconter l’histoire de la course à l’espace américaine, de 1961 aux premiers pas sur la lune de Neil Armstrong le 21 juillet 1969. Pour cela, il garde malgré tout l’atout Ryan Gosling sous la main, qui interprétera le célèbre astronaute, et sera accompagné à l’occasion de Corey Stoll, Kyle Chandler, Jon Bernthal, Jason Clarke ou encore Claire Foy.

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald - 14 novembre

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald (© Warner Bros.)

Après un volet plus que convainquant, Norbert Dragonneau et sa clique retournent traquer Grindelwald (Johnny Depp, oui on sait…) qui s’est échappé sans surprise d’Azkaban et tue de plus en plus de moldus. Nous sommes en 1927, Albus Dumbledore sera de la partie, et les aventures se dérouleront en très grande partie à Paris. Pas compliqué de comprendre pourquoi on a tant hâte en fait.

Mortal Engines - 12 décembre

Nouvelle grosse production à l’odeur carbonisée d’un Mad Max, ce film, produit par ce cher Peter Jackson et basé sur le roman Mécaniques fatales de Philip Reeve sorti en 2001, nous enverra dans un monde post-apocalyptique où les villes sont sur roues et motorisées (c’est conceptuel), et se font toutes la guerre les unes contre les autres, histoire de grossir et devenir de plus en plus puissantes. Casse-gueule sur le papier, le blockbuster concocté par un réalisateur peu célèbre et au casting principalement inconnu a de quoi en surprendre plus d’un.

Au poste - TBC

(<em>Au Poste</em>. © Diaphana)

Il ne nous a jamais déçus, avec son univers singulier. Mr. Oizo est aussi brillant dans la musique que son alter ego, Quentin Dupieux, au cinéma. Après Steak, Rubber, Wrong Cops et Réalité, le cinéaste français le plus décalé de notre époque promet de nous épater une fois de plus avec un huis clos intitulé Au poste. Il s’entoure de talents à son image : Benoît Poelvoorde, OrelSan, Grégoire Ludig (du Palmashow), Albert Dupontel, Vincent Macaigne et Anaïs Demoustier. Entre les murs du commico, tout ce beau monde devra résoudre un meurtre.

The Beach Bum - TBC

Depuis Spring Breakers, Harmony Korine est passé de la case de "petit cinéaste"branché" à celle de "cinéaste branché ayant réussi à percer". Son prochain projet ? The Beach Blum, avec Matthew McConaughey, Zac Efron, et Snoop Dogg.

Écrit en un mois, en tournage depuis novembre 2017, le film racontera les "aventures irrévérencieuses de Moondog" incarné par Matthew McConaughey. Pas plus de précision, à part dans cette interview donnée à Konbini où il précise : "C’est un film de fumeurs."

Black Klansman - TBC

(Spike Lee sur le tournage de <em>Chi-Raq</em>. © Amazon Studio )

25 ans après le célèbre biopic sur Malcolm X, Spike Lee revient aux histoires vraies avec Black Klansman, un film basé sur l’histoire folle de Ron Stallworth, un détective afro-américain qui a infiltré une section du Ku Klux Klan dans le Colorado. Pour cela, il sera accompagné du fils de Denzel, John David Washington, qui jouera le flic, ainsi qu’Adam Driver et le tout sera produit par Jordan Peele.

The Death and Life of John F. Donovan - TBC

Xavier Dolan, Jessica Chastain et Kit Harrington sur le tournage du film. (© Shayne Laverdière)

Xavier Dolan + Kit Harrington + Natalie Portman + Jessica Chastain + Susan Sarandon + Jacob Tremblay (le gamin de Room) + Thandie Newton (l’androïde prostituée qui s’évade dans Westworld) + Kathy Bates (La femme à barbe de la saison 4 d’American Horror Story) = le premier film hollywoodien du célèbre réalisateur canadien, qui devrait en toute logique tomber pour Cannes. Besoin d’en dire plus ?

Les Frères Sisters - TBC

(Instagram © Nouvelle de Patrick deWitt)

Jacques Audiard s’offre un dépaysement linguistique et géographique et tourne ainsi en langue anglaise pour la première fois. Bien décidé à nous surprendre, et nous faire comprendre qu’il s’apprête à franchir une nouvelle étape, il s’offre un casting XXL à base de Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed et John C. Reilly. Avec son fidèle scénariste, Thomas Bidegain (Un Prophète, De rouille et d’os), notre fierté nationale adapte un roman de Patrick deWitt, dont l’intrigue sombre et westerienne se déroule dans la Californie du XIXe siècle. Personne ne voudrait rater cette prise de risques.

High Life - TBC

Rob is trying his new bedroom. #robertpattinson

Une publication partagée par Juliette Binoche (@juliettebinoche) le

Après avoir erré dans les rues de New York dans le haletant et génial Good Time des frères Safdie et traverser la jungle amazonienne pour James Gray dans The Lost City of Z, Robert Pattinson continue sa course aux films d’auteur avec le nouveau long-métrage (le premier en anglais) de la réalisatrice française Claire Denis. Au programme, Juliette Binoche, Patricia Arkette, André 3000 d’Outkast, des truands, une prison et une mission spatiale.

The House That Jack Built - TBC

Le crime parfait a toujours fasciné le cinéma et le serial killer n’a jamais eu autant la cote. Lars von Trier a bien compris qu’il y avait matière pour revenir sur le devant de la scène, cinq ans après ses deux volumes sulfureux de Nymphomaniac.

Le cinéaste considère que le Washington des années 1970 et 1980 est le terrain idéal pour se pencher sur les obsessions d’un serial killer déterminé à écrire sa propre légende. De fait, pendant douze ans, le public est invité à suivre les crimes du psychopathe campé par Matt Dillon (Mary à tout prix). Mais la légende du film vaut le détour : Lars van Trier se serait inspiré de Trump pour écrire le scénario.

Le Monde est à toi - TBC

Une histoire de drogue pleine d’adrénaline, signée Romain Gavras. Il n’en faudra (presque) pas plus pour se bousculer dans les salles. Le fils de Costa Gavras n’avait pas remis un pied dans le cinéma depuis le culte Notre jour viendra il y a maintenant huit ans, mais le voilà bien de retour avec son compère Vincent Cassel.

Le cofondateur du collectif Kourtrajmé a également convié Isabelle Adjani, Oulaya Amamra (César du meilleur espoir féminin pour Divines), François Damiens et Karim Leklou sur son plateau. Vendu comme une histoire déjantée, Le Monde est à toi reste pour le moment, bien à l’abri des projecteurs.

Roma - TBC

Lui aussi, on attendait son retour depuis des lustres. Quatre ans après Gravity (oui oui, quatre ans déjà), Alfonso Cuaron revient à son Mexique natal (une première depuis Et... ta mère aussi, en 2001 !) pour un film plutôt sombre. Si cela va bientôt faire un an que ce drame familial se déroulant à Mexico City, nous savons juste que c’est du côté de la post-production que cela prend du temps. Aucun doute que Cuaron veut faire les choses bien, et on ne va pas s’en plaindre.

À lire également -> Les 10 films français les plus attendus de 2018

Article écrit avec Lucille Bion et Louis Lepron

À voir aussi sur konbini :