AccueilCinéma

Dune, Matrix 4 : la Warner sortira ses films à la fois en streaming et au cinéma

Publié le

par Arthur Cios

La nouvelle a surpris toute l'industrie du cinéma.

Pour limiter l’impact de la pandémie de coronavirus sur leur activité, les studios Warner Bros. ont décidé ce jeudi 3 décembre que tous leurs films prévus en 2021 aux États-Unis, dont les très attendus Matrix 4 et Dune, seraient diffusés sur leur plateforme de vidéo à la demande HBO Max parallèlement à leur sortie en cinéma.

L’annonce, qui bouleverse les codes et les pratiques de l’industrie, témoigne de la difficulté pour Hollywood de s’adapter à la crise sanitaire aux États-Unis, qui a contraint la plupart des salles de cinéma du pays à fermer.

Pour Jeff Bock, analyste du secteur pour la société spécialisée Exhibitor Relations, il s’agit tout simplement du "plus grand séisme que l’industrie du cinéma ait jamais connu". Interrogé par l’AFP, il explique que la "Warner a effectué un virage serré qui pourrait changer l’industrie pour toujours".

"Nous vivons dans une période sans précédent, qui nécessite de faire preuve de créativité pour trouver des solutions", a expliqué la PDG de Warner Bros., Ann Sarnoff, en présentant cette décision.

Elle ne s’appliquera dans l’immédiat qu’aux États-Unis, le service HBO Max n’étant pas disponible à ce stade dans d’autres pays, où le catalogue Warner Bros. sortira normalement dans les salles de cinéma l’an prochain. Lancé en mai dernier, HBO Max devrait être étendu à certains pays d’Amérique latine et d’Europe au second semestre 2021.

Mi-novembre, Warner avait déjà annoncé que Wonder Woman 1984 sortirait aux États-Unis simultanément dans les salles et sur HBO Max le jour de Noël, pour tenter de compenser l’impact de la pandémie qui a bouleversé Hollywood et le calendrier des super-productions.

Les experts s’attendaient à ce que Wonder Woman soit une exception à la règle, au moins le temps de juger si l’opération était un succès ou non. Traditionnellement, aux États-Unis, les grosses productions hollywoodiennes sont projetées uniquement en salles durant 90 jours avant d’être diffusées sur d’autres supports. En France, les délais sont plus longs – il faut attendre quatre mois après la sortie en salles d’un film pour pouvoir l’acheter en VOD ou en support physique.

Mais la fermeture de longue durée des salles de cinéma dans de nombreuses régions américaines, y compris à New York et Los Angeles, a contraint les distributeurs à trouver des solutions de repli. Mme Sarnoff plaide ainsi, dans son communiqué :

"Personne plus que nous ne veut revoir des films sur grand écran. Nous savons que les nouveaux contenus font vivre les projections dans les cinémas, mais nous devons prendre en compte le fait que la plupart des salles aux États-Unis vont probablement fonctionner avec une capacité réduite tout au long de 2021."

Au moins 17 films concernés

En vertu de ce modèle économique "hybride" annoncé par Warner Bros., les nouveaux films seront accessibles sur HBO Max dès le jour de leur sortie en salles aux États-Unis, et pour une durée d’un mois. La décision devrait concerner au moins 17 titres l’an prochain, parmi lesquels un prequel inspiré par la série Sopranos, The Many Saints of Newark, et la nouvelle version du film DC Comics Suicide Squad.

La plus grosse production est sans conteste Matrix 4, suite de la saga qui a déjà rapporté plus de 1,6 milliard de dollars dans le monde et pour laquelle Keanu Reeves va reprendre son rôle de Neo. Sa sortie est prévue en décembre 2021.

Autre film très attendu, Dune, nouvelle adaptation du légendaire roman de science-fiction publié par Frank Herbert en 1965. Le long-métrage réalisé par Denis Villeneuve, avec Timothée Chalamet dans le rôle du héros Paul Atréides, devait être le point d’orgue de la saison cinématographique 2020. Mais sa sortie, initialement prévue en novembre, a déjà été décalée à deux reprises en raison de la crise sanitaire.

Sont donc concernés : Matrix 4, Dune, Suicide Squad et The Many Saints of Newark donc, mais aussi Godzilla vs Kong, Conjuring 3, le nouveau film de James Wan Malignant, Tom et Jerry, le nouveau Space Jam, Mortal Kombat, Those Who Wish Me Dead de Taylor Sheridan, le prochain Clint Eastwood Cry Macho, le biopic Judas and the Black Messiah, une comédie musicale D’où l’on vient et un thriller SF, Reminiscence.

Les grands studios hollywoodiens cherchent désespérément des idées pour s’adapter à la pandémie de Covid-19, qui a un lourd impact financier pour l'industrie. Warner Bros. avait sorti Tenet dans les cinémas cet été mais a dû se contenter de recettes plutôt décevantes aux États-Unis, marqués par un box-office exsangue.

D’autres ont également commencé à reporter une partie de leur mise en streaming, comme Disney, qui a sorti son remake de Mulan sur sa plateforme Disney+ en septembre. Soul, la dernière production des studios d’animation Pixar, sera diffusée sur la même plateforme aux États-Unis, et pour cette fois dans le reste du monde, y compris en France le jour de Noël.

À la différence près que pour voir Mulan sur Disney+, il fallait le louer en plus du prix de l’abonnement, ou attendre trois mois pour l’avoir dans le catalogue de l’offre payante Disney+ – ce qui est le cas dans les pays du monde entier, où le film n’est disponible que ce vendredi 4 décembre, contre début septembre outre-Atlantique en achat. La spécificité de la Warner est que les films ne seront mis en ligne sur HBO Max que pendant un mois, puis retirés, avant de sans doute y retourner quelques semaines plus tard quand ils seront en VOD.

Warner et Disney ont tous deux achevé leur restructuration en se dotant de leur propre plateforme de vidéo à la demande, et pour l’analyste Jeff Bock, la crise sanitaire pourrait avoir profondément accéléré un processus déjà en cours : la relégation des cinémas traditionnels au second plan du modèle économique, derrière le streaming.

"À présent, ils ne sont plus que le Robin aux côtés du Batman qu’est HBO Max", dit-il.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :