AccueilCinéma

En plein Covid-19, comment le tournage de Jurassic World 3 a été un enfer

Publié le

par Arthur Cios

18 mois de tournage et 40 000 tests PCR plus tard.

Deux ans après le dernier Fallen Kingdom, la franchise Jurassic World sera bien de retour prochainement, et ce malgré les conditions exceptionnelles dans lesquelles ce troisième et ultime volet a été concocté. Le prochain épisode de la saga spin-off de celle lancée par Steven Spielberg en 1993 avec Jurassic Park vient en effet de vivre un sacré tournage.

Deadline nous informe que ce dernier s’est terminé ce samedi 7 novembre, un an et demi après le début du lancement du projet – ce qui est énorme, et bien au-delà des délais habituels. Le premier volet de Jurassic World avait vu sa durée de tournage étalée sur six mois (d’avril à août 2014), et même topo pour Jurassic World: Fallen Kingdom (de février à juillet 2017).

Dix-huit mois durant lesquels la pandémie de Covid-19 a fait son apparition. Forcément, l’aventure au doux budget de 165 millions de dollars qui réunit Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, mais aussi Jeff Goldblum, Laura Dern et Sam Neil, a pris un autre tournant. Le tournage a démarré en février, mais a été arrêté et repoussé deux fois.

Il a fallu compter sur pas moins de 40 000 tests PCR (environ cent d’entre eux seraient revenus positifs) et beaucoup d’isolations de la part du casting et de l’équipe technique dans un hôtel londonien pour cette centaine de jours de tournage post-confinement. Le réalisateur, Colin Trevorrow, a ainsi expliqué :

"Nous vivions ensemble, mangions ensemble, nous racontions des histoires, nous partagions nos peurs et espoirs, jouions au frisbee sur la pelouse… Il y a eu beaucoup de rires à un moment où il était difficile de trouver des choses drôles.

Nous étions loin de ceux que nous aimions à une période où nous voulions particulièrement être proches d’eux. Ma famille m’a énormément manqué. J’ai été éloigné d’eux pendant quatre mois. Mais le casting, dans notre bulle, est devenu une autre famille […]. Je pense que cette proximité entre nous a rendu le film encore meilleur."

À noter que ce long-métrage était le premier gros dossier à reprendre le chemin des studios cet été. Pour ce faire, outre les tests, les studios avaient mis en place des stations pour se faire prendre la température avant de monter sur le plateau. Au total, l’article indique que le studio a dépensé entre 6 et 8 millions de dollars en protocoles sanitaires afin de finaliser le tournage. De quoi se faire une idée de ce que représente la réalisation d’un blockbuster hollywoodien à l’ère du coronavirus.

Quoi qu’il en soit, le film, qui s’appelle en VF ironiquement Le Monde d’après, devrait être disponible le 22 juin 2022. 

À voir aussi sur konbini :