Sur Snapchat, de nouveaux artistes sont nés

Créée pour envoyer des photos marrantes et éphémères, l'application Snapchat est devenue un lieu d’expression pour de nouveaux artistes armés d’un téléphone et d’un sacré coup de stylet. 

8 796 photos sont partagées sur Snapchat chaque seconde. Cette application, qui était à la base utilisée pour envoyer des photos éphémères et marrantes à ses amis, ou des clichés sexy et tendancieux, est devenue une véritable mine d’or puisqu'elle été estimée à 16 milliards de dollars cette année. Cette appli s'est aussi imposée dans le quotidien des gens, au même titre que des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter.

De grands musées comme le Los Angeles Country Museum of Art (LACMA), le Museum of Contemporary Art Chicago et le San Francisco Museum of Modern Art ont adopté cette application pour exposer leur collection. En voici un exemple.

Publicité

Photo: LACMA

Photo: LACMA

Les utilisateurs de Snapchat eux-mêmes sont désormais considérés comme des artistes à part entière. C'est notamment le cas de Christine Mi (alias miologie), qui passe du temps sur son portable pour transformer ses photos en oeuvres d’art.

Photo: miologie

Photo: miologie

Publicité

Photo: miologie

Photo: miologie

Photo: miologie

Photo: miologie

Photo: miologie

Photo: miologie

Publicité

Dasha Battelle (alias dabttll) crée des séries originales et affirme qu’elle n’utilise pas de stylet : "ce sont des productions qui nécessitent seulement un téléphone et un doigt".

Photo: dabttll

Photo: dabttll

Photo: dabttll

Photo: dabttll

Publicité

Sallia Goldstein (aka salliasnap) s’intéresse à la science avec ses photos et transforme des personnages de Disney en "Snapart".

Photo: salliasnap

Photo: salliasnap

Photo: salliasnap

Photo: salliasnap

Au-delà de l'art, des narrateurs comme Mike Plato (alias mplatco) et Jerome Jarre prennent Snapchat très au sérieux.

Photo: mplatco

Photo: mplatco

Photo: mplatco

Photo: mplatco

Snapchat est en train de transformer le plus gros défaut de la jeune génération – la procrastination – en une arme pour combattre le futur souvent morne qu'on nous promet. Et aucune autre application ne le permet.

Traduit de l'anglais par Hélaine Lefrançois.

A lire -> Pourquoi Snapchat nous rend plus heureux que Facebook

Par Fabrizio Orlando, publié le 21/12/2015

Pour vous :