Place Vendôme : le "sapin" ambigu saccagé dans la nuit

La dernière installation artistique de Paul McCarthy dérange, et c'est un euphémisme. 

Dans le cadre la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) qui se tiendra du 23 au 26 octobre et en prévision de l'ouverture de l’espace culturel de la Monnaie de Paris, Paul McCarthy était invité à à dévoiler une sculpture éphémère.

Et il n'aura pas fallu deux jours avant que le "sapin" ambigu ne soit saccagé place Vendôme. Voilà ce qu'il en reste :

Publicité

Tree - c'est son nom - est le résultat d'une commande organisée chaque année par la FIAC place Vendôme. L'idée : donner carte blanche à un artiste. Mais cette année est un peu particulière, tant le résultat a fait réagir.

L'oeuvre était résumée de cette manière par le site Artistik Rézo :

Publicité

S'élevant à 24,4 mètres de hauteur place Vendôme, Tree de Paul McCarthy est une sculpture pensée spécifiquement pour ce lieu en relation avec l'exposition Chocolate Factory présentée à la Monnaie de Paris, première grande exposition personnelle de l'artiste dans la ville.

L'oeuvre a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, et a même été reprise - à sa manière - par le mouvement du Printemps Français (mouvement catholique traditionaliste), essayant d'aller chercher l'inspiration du côté de Charles de Gaulles :

Publicité

Du côté de la presse étrangère, les quotidiens s'amusent de cette actualité artistique. Pour The Independent, il s'agit d"Un sex-toy géant et gonflable à Paris [qui] est sensé être un arbre de Noël" tandis que Jezebel titre, sans forcer, "Paris humilié par un plug anal géant et gonflable".

L'artiste agressé

Ce jeudi 16 octobre, lors de la présentation de l'oeuvre, Paul McCarthy a été agressé par un homme qui l'a frappé à trois reprises, comme le raconte Le Monde. La plainte de l'agresseur ? Il aurait hurlé à l'artiste qu'il n'était pas français et que son oeuvre n'avait rien à faire place Vendôme. Paul McCarthy s'est alors demandé, un peu choqué : "Cela arrive souvent ce genre de chose en France… ?".

Jennifer Flay, directrice artistique de la FIAC, s'est plainte de cette agression, précisant : 

Publicité

Bien sûr que cette œuvre est polémique, qu’elle joue sur l’ambiguïté entre un arbre de Noël et un plug : ce n’est ni une surprise ni un secret. Mais il n’y a aucune offense au public, et suffisamment d’ambiguïté pour ne pas troubler les enfants [...]. A quoi sert l’art si ce n’est de troubler, de poser des questions, de révéler des failles dans la société ?

Paul McCarthy est connu pour ses oeuvres provocatrices. Né à Seatlle, basé en Californie, il est à l'origine de plusieurs installations ou performances questionnant la place de la sexualité dans notre société.

Interrogé par Le Monde, l'artiste affirmait à propos de so arbre de Noël :

Tout est parti d’une plaisanterie : à l’origine, je trouvais que le plug anal avait une forme similaire aux sculptures de Brancusi. Après, je me suis rendu compte que cela ressemblait à un arbre de Noël. Mais c’est une œuvre abstraite. Les gens peuvent être offensés s’ils veulent se référer au plug, mais pour moi, c’est plus proche d’une abstraction.

Article publié le 17 octobre, mis à jour le 18 octobre à 14 heures

Par Louis Lepron, publié le 18/10/2014

Copié

Pour vous :