À Berlin, Ai Weiwei recouvre une salle de concert de gilets de sauvetage

En hommage aux migrants qui ont perdu la vie en mer, l'artiste chinois Ai Weiwei a recouvert les piliers d’une salle de spectacle berlinoise de gilets de sauvetage. 

Beaucoup d’artistes ont profité de leur notoriété pour attirer l’attention sur la crise des réfugiés en Europe. Ai Weiwei, bien connu pour son militantisme contre le régime de son pays natal, la Chine, a voulu rendre hommage aux réfugiés qui n'ont jamais atteint le sol européen.

En effet, l’artiste a recouvert les piliers d'une célèbre salle de concert de Berlin, la Konzerthause Berlin, avec 14 000 gilets de sauvetage, en souvenir des 3 700 migrants qui ont perdu la vie dans les eaux en essayant d'atteindre la Grèce l’année dernière.

Publicité

(Photo: AP)

(© AP)

Ai Weiwei a également installé un studio sur l’île grecque de Lesbos, par laquelle passent beaucoup de syriens en fuite. L’artiste travaillerait sur différents projets s'inspirant du parcours du combattant des migrants.

Médecins sans frontières et Greenpeace ont déjà mis en place une installation similaire à celle réalisée par l'artiste à Berlin, tout aussi chargée de sens : à Lesbos, ils avaient utilisé des gilets de sauvetage pour réaliser un signe de paix géant.

Publicité

Il faut noter qu'Ai Weiwei n'a pas mis en place cette installation à n'importe quel moment. Il a attendu le gala du Cinéma pour la paix et l'ouverture de la Berlinale, un important festival de cinéma.

Ce n'est pas la première fois que l'artiste affiche son soutien aux réfugiés. Il avait déjà annulé des expositions au Danemark pour protester contre une loi qui autorisait les autorités à confisquer les biens de valeur des demandeurs d'asile, afin de les faire contribuer au financement de leur accueil.

(Photo: John MacDougal/  AFP/Getty Images)

© John MacDougal/AFP/Getty Images

Publicité

(Photo: AP /Markus Schreiber)

© Markus Schreiber/AP

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

Par Kate Lismore, publié le 15/02/2016

Pour vous :