Horrible : des pochettes d’albums cultes salement reproduites sur Paint

La frontière entre le sale et le beau ne tient qu’à quelques traits sur le logiciel Paint, qui ne disparaîtra finalement pas. Voici l’une des nombreuses raisons pour lesquelles cet outil de manipulation d’images matricielles mérite bien de vivre.

Thriller de Michael Jackson, sauce Paint.

Paint devait nous quitter : telle était la triste nouvelle que le monde de l’informatique avait apportée, ce lundi 24 juillet pluvieux, à nos cœurs d’artistes passionnés. Et là, coup de théâtre : face à la mobilisation massive d’internautes nostalgiques, Microsoft adoucit le trait dans un communiqué qui communique, inévitablement, que le logiciel de manipulation d’images et autres dessins pour la plupart dégueu ne disparaîtra pas avec la prochaine mise à jour de son système d’exploitation, nommée Autumn.

Publicité

"MS Paint ne va nulle part, il va simplement être hébergé ailleurs, dans le Windows Store, où il sera disponible gratuitement."

En somme, et comme on vous l’explique ici, Paint est voué à disparaître du circuit classique, mais demeurera tel un zombie dans le cimetière d’Internet. Il sera remplacé par Paint 3D comme logiciel par défaut sur Windows 10, mais son ancienne version pourra être réinstallée par qui le souhaite n’a pas la flemme.

Si Paint est si cher au commun des mortels, c’est parce qu’il a permis aux jeunes et moins jeunes de s’adonner gratuitement au dessin informatique depuis 1985. Du bout d’une souris tout simplement, n’importe quel dessinateur en herbe plus ou moins verte pouvait alors griffonner une page blanche… qui, hormis dans certains cas aussi beaux qu’impressionnants, aurait mieux fait de le rester.

Publicité

Par exemple, prenez ces pochettes d’albums cultes reproduites pour la plupart assez salement sur Paint : recueillies jusqu’au fin fond du Web et partagées sans cesse depuis quelques années par un certain Marc Fischer from Chicago, elles représentent tout ce que peut offrir au monde le logiciel, parfois dans ses plus belles et souvent dans ses plus horribles œuvres. Mais elle est là, la magie de Paint : redonner au peuple ses talents d’enfant, sans discrimination aucune face à la possibilité de dessiner sur un écran.

Admirez plutôt (avant un petit test) :

















Certaines sont facilement reconnaissables, d’autres moins… Petit jeu : celle ou celui qui trouve toutes les pochettes d’album ici représentées gagne une version de Paint, et surtout notre respect.

Publicité

Par Rachid Majdoub, publié le 25/07/2017

Pour vous :