Homegrown, le fanzine historique du cannabis, fait son retour sur le Web

Une association anglaise redonne vie au premier magazine qui parlait fumette.

En 1977, le candidat à la mairie de Londres, Lee Harris, lançait le premier magazine de contre-culture sur les drogues au Royaume-Uni.

Baptisée Homegrown, la publication était une petite révolution, abordant la consommation de cannabis à un tournant dans la culture underground britannique.

Publicité

Le magazine proposait, entre autres, des conseils juridiques et du soutien pour les consommateurs qui étaient condamnés à des peines de prison, tout en instillant un état d’esprit positif de célébration de la weed au Royaume-Uni.

Homegrown Magazine (Image: Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown (© Photographic Youth Music and Culture Archive)

Pour beaucoup, Homegrown aurait été à l’origine d’autres publications, notamment le journal américain High Times, avant de disparaître en 1982.

Publicité

L'association Youth Club, qui rassemble des archives culturelles sur la jeunesse, a donc décidé de redonner vie à ce magazine pionnier.

En collaboration avec leur équipe d’archivistes, l’organisation britannique a rassemblé et scanné tous les numéros du magazine, et s’est associée avec Lee Harris pour développer un site Internet qui héberge cette collection.

Les publications contiennent des articles et des illustrations de Timothy Leary, Harry Shapiro, Brian Barritt, Mick Farren, Bryan Talbot, Julie Burchill, Peter Tosh, Tony Parsons et Michael Hollingshead.

Publicité

Lee Harris écrivait alors sur l’émergence des psychotiques, et Homegrown a été un des rares médias à soutenir les accusés dans l’affaire de l’Opération Julie.

Pendant deux ans, une enquête policière a été menée sur la production de LSD de deux réseaux de drogues au milieu des années 70. Une centaine de personnes ont été arrêtées et 6,5 millions de comprimés ont été saisis, soit la plus grande opération jamais menée dans le monde à l’époque.

À 79 ans, Harris Lee est toujours un fervent défenseur du cannabis. Il mène encore des opérations de lobbying auprès du gouvernement et s’est même de nouveau présenté à la mairie de Londres en 2016 en tant que candidat du parti intitulé CISTA (dont l’anagramme se traduit par : le Cannabis est plus sûr que l’alcool).

Publicité

Youth Club organise une conférence de Lee Harris le 31 août à Londres, ainsi qu’une exposition qui se tiendra jusqu’au 8 septembre dans le cadre de l’évènement Subculture Archives.

Vous pouvez vous procurer une copie digitale du magazine Homegrown ici.

Homegrown Magazine (Image: Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown (© Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown Magazine (Image: Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown (© Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown Magazine (Image: Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown (© Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown Magazine (Image: Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown (© Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown Magazine (Image: Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown (© Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown Magazine (Image: Photographic Youth Music and Culture Archive)

Homegrown (© Photographic Youth Music and Culture Archive)

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Matthew Kirby, publié le 14/08/2017

Pour vous :