FRANCE – MAY 01: Cesar, Sculptor in France in May, 1991. (Photo by Louis MONIER/Gamma-Rapho via Getty Images)

Le Centre Pompidou accueille une immense rétrospective dédiée à l’œuvre du sculpteur César

Vingt ans après la mort de César Baldaccini, à qui l’on doit notamment les fameux trophées du cinéma français, le musée parisien lui dédie une exposition colossale.

Le sculpteur César, en mai 1991. (© Louis Monier/Gamma-Rapho via Getty Images)

"Il y a vingt ans mourait César, l’un des plus illustres et des plus méconnus artistes de son temps." C’est avec ces mots, justes et pertinents, que le Centre Pompidou de Paris introduit aujourd’hui sa nouvelle exposition : "César". Du 13 décembre 2017 au 26 mars 2018, le musée accueillera en effet la première rétrospective complète de l’œuvre du sculpteur français César Baldaccini (1921-1998), dit César. Figure majeure du Nouveau réalisme, l’homme s’était fait remarquer pour sa façon de transformer des matériaux issus de l’industrialisation en des sculptures aux influences on ne peut plus classiques. Parmi elles : les "Fers soudés", "Compressions", "Empreintes" et "Expansions", véritables réquisitoires contre la société de surconsommation.

Publicité

À travers une centaine de pièces venues du monde entier, parfois méconnues du grand public (à l’instar de ses premières "Venus", de ses sculptures de Plexiglas "enrubannées" ou encore de la "Suite milanaise"), le Centre Pompidou mettra ainsi en lumière la dualité de cet artiste qui, tout au long de sa carrière, n’a eu de cesse de placer son œuvre entre classicisme et modernité, de faire s’affronter un savoir-faire traditionnel à l’esthétique industrielle et métallique de son époque. "De cette opposition entre un faire artisanal et une pratique fondée sur le pouvoir de la machine et des techniques industrielles, César fit une dialectique, un va-et-vient, une méthode, ouvrant ce que son ami Raymond Hains appelait des 'chantiers', y revenant sans cesse, s’inventant des outils, poussant plus loin sa curiosité", décrypte le Centre Pompidou, qui conclut :

"De cette complexité, reste une œuvre magnifique et inimitable, même si certains ont tôt fait de vouloir la comparer à d’autres, américaines pour la plupart… Le temps aura passé et avec lui, celui de juges qui se plaisaient à critiquer l’homme et refusaient de donner à César la place essentielle que cette rétrospective entend révéler."

Une "Compression murale" réalisée par César en 1975. (© Béatrice Hatala - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP © SBJ / Adagp, Paris)

Publicité

L’exposition "César" du Centre Pompidou aura lieu du 13 décembre 2017 au 26 mars 2018. Plus d’infos sur le site du musée.

Par Naomi Clément, publié le 04/12/2017

Pour vous :