Deux oeuvres de Damien Hirst dérobées à Londres

Pyronin Y et Oleoylsarcosine, deux tableaux de l'artiste britannique Damien Hirst ont été volés dans la nuit de dimanche à lundi.

damien hirst

"Pyronin Y", l'une des deux oeuvres de Damien Hirst dérobées.

Une galerie de Notting Hill s'est réveillée avec une bien mauvaise surprise lundi matin. En effet, deux oeuvres signées par le Britannique Damien Hirst ont été volées dans la nuit de dimanche selon une information relayée par le site de Ouest France. Les tableaux à pois multicolores Pyronin Y et Oleoylsarcosine auraient été dérobées entre 3h et 3h30 du matin et "il semblerait que le suspect ait visé ces deux oeuvres en particulier", rapporte l'inspecteur Jon Lightfoot. Pour retrouver les tableaux estimés à 33000 livres (39500 €) et le voleur, un appel à témoin a été lancé. Selon la police londonienne, le suspect aurait forcé les portes de la galerie avant de s'enfuir à bord d'une voiture de couleur sombre.

Publicité

"L'enfant chéri" du marché de l'art

Publicité

Damien Hirst, né à Bristol en 1965, vit et travaille à Londres. Il commence dans les années 80 par mener de front une carrière de sculpteur et de commissaire d'exposition, avant de devenir l'emblème du mouvement des "Young British Artist", un ensemble d'artistes contemporain britanniques, sortant pour la plupart du Goldsmiths College à Londres. Remarqués pour leur « tactique du choc » et l'usage de matériaux inhabituels - comme les cadavres d'animaux découpés et exposés par Hirst dans du formol.  Ils obtiennent alors une large couverture médiatique et dominent l'art britannique des années 90. En 1995, l'artiste est lauréat du Turner Prize et en 2008 il vend d'un coup chez Sotheby's plus de 220 oeuvres - dont un emblématique «Veau d'or» - pour 200 millions de dollars. Mais ces derniers mois, Hirst a vu sa côte baisser considérablement.

Par Constance Bloch, publié le 11/12/2013

Copié

Pour vous :