Cette année, la Fête des Lumières s’est exportée à Hong Kong

Du 23 au 25 novembre derniers, les plus célèbres monuments de Hong Kong ont accueilli la Fête des Lumières, la traditionnelle célébration lyonnaise.

Des néons qui font office de bambous sur la place publique, des façades d’immeubles qui brillent de mille feux ou des effets visuels à chaque coin de rue… Durant trois nuits, Lyon a exporté sa célèbre Fête des Lumières à Hong Kong, à l’occasion d’un partenariat entre les deux villes.

Publicité

Lumières Hong Kong 2017 a donc investi les rivages de la mer de Chine du jeudi 23 au samedi 25 novembre : de nombreux artistes hongkongais et étrangers se sont ainsi mobilisés pour magnifier les plus célèbres monuments de la ville par le biais d’installations artistiques lumineuses.

Apporter l’art public à Hong Kong

La ville de Lyon, qui a assuré la codirection artistique de l’événement, a ainsi apporté un nouveau souffle à la fourmilière urbaine hongkongaise. Pour l’artiste Keith Lam, qui s’exposait pour la première fois, le festival a permis de dynamiser artistiquement sa ville :

"C’est très compliqué de créer de l’art public à Hong Kong. Tout le monde sait que l’espace public est très petit et dense, il y a beaucoup de monde. C’est une sorte de défi technique de produire de l’art public à Hong Kong."

Publicité

Il déplore par ailleurs la pauvreté du paysage artistique et culturel hongkongais. Malgré son rayonnement économique et financier, la ville est en effet dépourvue de grands musées, et les expositions s’y font rares – de même que les événements se déroulant au sein de l’espace public.

Lumières Hong Kong 2017 est donc une sorte de grande première dans la ville, pourtant déjà mondialement connue pour la densité de ses éclairages artificiels. Les riverains étaient au rendez-vous et enthousiastes à l’idée de voir la culture débarquer dans la rue et en libre accès, comme l’explique un passant interrogé par l’AFP :

"Je trouve que c’est super de se retrouver devant autant d’œuvres d’art en sortant du travail."

Publicité

Du côté de l’Hexagone, l’édition originale de la Fête des Lumières se tiendra du 7 au 10 décembre prochains. Après son annulation en 2015 – à la suite des attentats – et sa limitation en 2016 pour des questions de sécurité, l’édition 2017 est attendue avec impatience par des centaines de milliers de visiteurs.

À lire -> En Australie, le festival Parrtjima célèbre l’art aborigène en illuminant le désert

Par Jeanne Pouget, publié le 29/11/2017

Pour vous :