Un auto-portrait de Van Gogh. (© Instagram @vangoghmuseum)

Un livre de dessins inédits de Van Gogh va être publié

Cet ouvrage inattendu, basé sur un carnet dont la découverte a été révélée il y a seulement quelques mois, sera publié le jeudi 17 novembre dans plusieurs pays, dont la France.

Un auto-portrait de Van Gogh. (© Instagram @vangoghmuseum)

Un autoportrait signé Vincent van Gogh. (© Instagram @vangoghmuseum)

Article publié le 15 novembre à 12 h 26. Mise à jour de 17 h 23 : selon l'AFP, le musée Van Gogh d'Amsterdam affirme que les dessins contenus dans le carnet ne seraient que des imitations. Affaire à suivre.

Publicité

C'est un petit bijou qui sera bientôt lâché aux yeux des amateurs d'art. Ce mardi 15 novembre, les éditions du Seuil présenteront, en avant-première à l'Académie d'Architecture de la place des Vosges de Paris, un livre de dessins inédits de Vincent van Gogh (1853-1890), qui sera publié deux jours plus tard dans plusieurs pays dont la France, les États-Unis et le Japon. Un objet de 288 pages attendu par les amateurs du peintre néerlandais, considéré comme l'un des plus grands artistes de tous les temps.

Comme le souligne Libération, l'ouvrage se base sur un carnet original jusqu'alors secrètement détenu par un propriétaire privé. Son authenticité a été prouvée par la Canadienne Bogomila Welsh-Ovcharov, l'une des meilleures spécialistes de l’œuvre du peintre, qui fut notamment commissaire de l’exposition "Van Gogh à Paris" qui s'est tenue au Musée d’Orsay en 1988.

Avec ce livre, qui sera en vente à partir du 17 novembre au prix de 69 euros, l'éditeur promet donc de faire découvrir au public une face méconnue de l'artiste. "Ce carnet n’est connu que des propriétaires, de moi-même et de l’éditeur", avait confié Bernard Comment, responsable de la publication de l’ouvrage, à l'AFP il y a quelques mois. Interrogé sur le contenu du carnet, il s'était simplement contenté de répondre : "C’est stupéfiant, fulgurant." Pour l'instant, seuls sa couverture, un portrait au chapeau de paille jusqu’ici inconnu, et son titre, Vincent van Gogh, le brouillard d’Arles, le carnet retrouvé, ont été révélés. 

Publicité

Arles, la plus belle période du peintre

Cet ouvrage offre ainsi la promesse de découvrir de véritables chefs-d'œuvre. Vincent van Gogh a séjourné à Arles entre le 20 février 1888 et le 8 mai 1889, et la période dite "arlésienne" est considérée comme la plus florissante de sa vie :

"Durant ce séjour, il a produit près de 200 tableaux, 100 dessins et aquarelles et écrit plus de 200 lettres, rappelle, non sans fierté, la Fondation Vincent van Gogh Arles. [...] La période arlésienne est souvent appelée le zénith, le point culminant, le plus grand épanouissement de la décennie de l’activité artistique de van Gogh."

C'est également à Arles que, le 23 décembre 1888, il a perdu une partie de son oreille après une dispute avec Paul Gauguin.

Publicité

Comme le rappelle France TV info, Vincent van Gogh s'est suicidé à 37 ans, en juillet 1890, et plus d'un siècle plus tard, ses toiles comptent parmi les plus recherchées et les plus chères au monde. En mai 2015 notamment, le tableau L'Allée des Alyscamps a été adjugé pour 66 millions de dollars (61 millions d'euros) lors d'une vente aux enchères à New York.

"Les Tournesols", peint à Arles par Vincent van Gogh en août 1888

L'un des tableaux composant la série des Tournesols, peinte à Arles par Vincent van Gogh en août 1888. (© Instagram @vangoghmuseum)

Le livre Vincent van Gogh, le brouillard d’Arles, le carnet retrouvé, qui sera vendu ce jeudi 17 novembre en France pour 69 euros, sera également distribué aux États-Unis et au Royaume-Uni (aux éditons Abrams), en Allemagne (Knesebeck), aux Pays-Bas (Lannoo) et au Japon (Kawade Shobo).

Publicité

Par Naomi Clément, publié le 15/11/2016

Pour vous :