(© Capture d’écran whenithinkaboutyouitextmyself.com )

Ce numéro vous évitera d'envoyer des messages à votre ex quand vous avez trop bu

L'artiste Hanny Ahern a mis en ligne un numéro de téléphone pour nous empêcher d'envoyer des messages que l'on pourrait regretter. Son projet Quand je pense à toi, je m'envoie un SMS a été exposé à New York. 

(© Capture d'écran whenithinkaboutyouitextmyself.com )

Le numéro qui nous évite d'avoir honte de nos SMS au réveil. (© Capture d'écran whenithinkaboutyouitextmyself.com )

Une soirée un peu trop alcoolisée, un moment de nostalgie ou encore un sentiment de solitude peuvent nous donner envie d'envoyer un message à un ex, un futur, un ami ou même de la famille à qui on aimerait dire tout ce qu'on a sur le cœur. Et quand on cède à l'impulsivité, on le regrette souvent. Face à ce constat, l'artiste new-yorkaise Hanny Ahern a trouvé une solution. Elle a commencé par s'envoyer les messages à elle-même avec un pseudonyme. "Je retourne sur les messages des mois plus tard et je me réjouis de penser qu’ils n’ont jamais été envoyés. Je me rends compte que je ne pense plus du tout la même chose", raconte-elle au Guardian. "Ça a changé l'utilisation impulsive et anxieuse que j'avais de mon téléphone en un usage créatif et enrichissant" a-t-elle ajouté.

Publicité

Quand elle a compris qu'elle n'était pas la seule à ressentir ce besoin, elle a cherché une solution à plus grande échelle. "Beaucoup de gens sont coincés dans une pièce avec ce brouillon de SMS non envoyé qui tournoie. Je me suis demandé comment on pouvait libérer cet espace mental", a-t-elle développé.

Un projet exposé à New York

Hanny Ahern et Chris Allick, spécialiste en technologie, ont alors eu l'idée de créer un projet artistique baptisé When I Think About You, I Text Myself ("Quand je pense à toi, je m’envoie un SMS"), "une intervention relationnelle qui se déroule entièrement par textos". Le principe est assez simple, c'est un numéro de téléphone, disponible en ligne, auquel on peut envoyer ces messages en toute tranquillité. Un programme répond avec un message d'amour. "Dans l'ensemble, l'expression la plus courante a été et est une version de 'I miss you [tu me manques, ndlr]'" explique l'artiste. Quelques mois plus tard le programme vous renvoie vos textos, histoire de les reconsidérer.

Exposés cet été à la Bitforms Gallery à New York, ces messages anonymes se ressemblent et sont le plus souvent envoyés sous le coup d'une impulsion dictée par l'amour.

Publicité

"La plupart du temps, les messages parlent d’amour et ce sont des variations autour du manque [...]. J’ai vu des gens qui cachaient des coups de cœur, qui tombaient amoureux mais avaient trop peur de le dire, faisaient un pas pour sortir d’une relation ou espéraient retourner avec un amour passé. Les messages étaient cathartiques, énervés, parfois accusatoires [...]

Souvent, ils nous sont envoyés parce qu’ils ont tendance à compliquer des relations déjà fragiles. Il y a des moments où je pensais, maman, est-ce que c’est toi ? Ou : mince, c’est mon ex, ça ? Mais on ne saura jamais – cela m’a fait réaliser que toutes les histoires se ressemblent."

Vivement que ce numéro soit disponible en France, cela pourrait nous éviter des réveils embarrassants.

Par Bérénice Rebufa, publié le 22/09/2016

Copié

Pour vous :