(© Anxy Facebook )

Anxy, un magazine artistique qui offre une approche différente de la dépression

Anxy est un nouveau magazine semestriel, qui offre une approche différente de maladies mentales telles que la dépression. Une idée originale et artistique de Indhira Rojas.

(© Anxy Facebook )

(© Anxy Facebook)

Alors que 350 millions de personnes souffrent de dépression dans le monde, le sujet reste tabou. On a beau connaître le chiffre, on a toujours l'impression d'être le seul à avoir des problèmes. Le but de Anxy, un magazine semestriel artistique sur la solitude et l'isolement, est de pénétrer l'esprit d'artistes, de photographes, d'écrivains, pour y déceler des troubles qu'on a souvent honte de partager. "Le plus important à retenir, c'est que nous voulons que les lecteurs aient cette impression de connexion", explique Indhira Rojas, fondatrice et directrice artistique du magazine, au Huffingtonpost.

Publicité

Elle ne s'est pas intéressée à ce sujet par simple curiosité. Originaire de Saint-Domingue, la jeune femme a été diagnostiquée et souffrait de troubles de désordre mental, et plus précisément de dépression, après avoir émigré au États-Unis pour y étudier l'art. Indhira Rojas, ayant subi un traumatisme durant son enfance, s'est sentie isolée pendant des années. "J'avais l'impression de porter un poids énorme et c'était très difficile de trouver des espaces où je pouvais parler de ça", ajoute-elle à Vibe. C'est ce sentiment qui lui a donné envie de parler de cette maladie à travers des histoires visuelles, une approche différente et artistique. "Ce n'est pas un journal scientifique sur la thérapie. Ce n'est pas un manuel. Et nous ne cherchons pas à trouver une solution. Nous sommes 'Anxy'. Vous ne l'êtes pas ?", est-il écrit sur le site.

"J'ai commencé à me demander : pourquoi est-ce si difficile pour nous de nous ouvrir à propos de notre coté sombre à des moment de nos vies où on est le plus affecté, même avec des gens en qui on a confiance", développe la directrice artistique à Bustle. "L'art, le design et la créativité peuvent être le moyen le plus sécurisant pour avoir accès et explorer les sentiments et les émotions."

Publicité

Le magazine est financé grâce à Kickstarter, qui aide les artistes à trouver le soutien pour leur projet, une communauté "construite autour de la créativité". Le premier numéro de Anxy est attendu pour mai 2017.

Par Bérénice Rebufa, publié le 10/11/2016

Pour vous :