Le maneki-neko vu par l’artiste japonais Hideyuki Katsumata. (© exposition « Lucky Art »/Hideyuki Katsumata)

"A Lucky Cat Art Exhibition", l'expo qui célèbre les maneki-neko japonais

Cinquante artistes français et japonais y livreront leur propre interprétation du fameux chat porte-bonheur. À découvrir du 26 octobre au 9 novembre 2018 dans la galerie Sid Lee de Paris.

Le maneki-neko vu par l’artiste japonais Hideyuki Katsumata. (© Hideyuki Katsumata/Tokyoïte Gallery/Sato Creative)

Véritables symboles du folklore nippon, les maneki-neko, ces petites statuettes représentant un chat assis et levant la patte au niveau de l’oreille, se sont exportés bien au-delà des frontières de l’archipel. Censées apporter fortune, ces figurines sont aujourd’hui revisitées de par le monde entier, s’affichant à la surface de nos cappuccinos favoris, version art latte, ou encore sur le corps des amateurs de tatouages, où ils prennent alors la forme de porte-bonheurs indélébiles.

Publicité

Désireux de leur rendre hommage, la Tokyoïte Gallery de Paris et l’agence Sato Creative, qui se sont tous deux donné pour mission d’ériger un pont entre les cultures française et nipponne, s’apprêtent à inaugurer leur toute nouvelle exposition : "A Lucky Cat". Initiée à l’occasion du 160e anniversaire des relations diplomatiques franco-japonaises (Japonismes 2018), cet évènement exposera le travail d’une cinquantaine d’artistes français ou japonais qui, chacun à leur façon, ont revisité l’iconique félin nippon.

Petites Luxures, Hideyuki Katsumata mais aussi Konbini Studio

Parmi eux, l’illustrateur tokyoïte Hideyuki Katsumata, connu pour ses interprétations subversives des plus grandes figures issues de l’imaginaire japonais ; Petites Luxures, dont les dessins aussi minimalistes qu’érotiques ont conquis plus d’un million de personnes sur Instagram ; l’insaisissable Fantasista Utamaro, qui excelle aussi bien dans le domaine de l'art urbain et de la peinture que dans celui du design textile ; la Parisienne Cyrielle Gulacsy, artiste visuelle spécialisée dans le pointillisme et les dégradés de pastel ; mais également Konbini Studio, dont le nom puise ses origines dans la culture japonaise (au Japon, un konbini désigne un commerce de proximité ouvert 24 h/24 et 7 j/7). À découvrir du 26 octobre au 9 novembre prochains dans la galerie Sid Lee de Paris.

La version de Fantasista Utamaro. (© Fantasista Utamaro/Tokyoïte Gallery/Sato Creative)

Publicité

Pour Kodai, le maneki-neko est tricoté. (© Kodai/Tokyoïte Gallery/Sato Creative)

Fidèle à son travail, Cyrielle Gulacsy orne le petit félin d’un dégradé coloré de minuscules points. (© Cyrielle Gulacsy/Tokyoïte Gallery/Sato Creative)

L’exposition "A Lucky Cat", organisée par la Tokyoïte Gallery et Sato Creative, se tiendra du 26 octobre au 9 novembre 2018 à la galerie SID LEE (7 rue de Paradis, 75010 Paris). Plus d’infos sur la page Facebook de l’évènement.

Publicité

À lire -> Paris : 5 expos à découvrir au sein de Japonismes 2018

Par Naomi Clément, publié le 18/10/2018

Pour vous :