La mixtape Faces de Mac Miller est enfin dispo en streaming (avec un morceau bonus dedans)

Publié le par Samuel Delwasse

Le tout accompagné d’un mini-film, Making Faces, pour comprendre l’impact de ce projet dans sa carrière.

Ce 15 octobre, la mixtape Faces de Mac Miller est publiée sur les plateformes de streaming. Sortie le 11 mai 2014, elle demeure l’un des projets les plus emblématiques du rappeur américain, où il ouvre, durant 24 titres, un grand rideau pour plonger l’auditeur dans son univers musical aussi riche que fouillis. Entre ses doutes, ses blessures, ses ambitions et son addiction à la drogue, Faces est une immersion dans le quotidien de Mac Miller.

Publicité

Faces, sept ans après

Au cœur son avènement et de son succès grandissant, ce disque est souvent considéré par l’entourage de Mac Miller comme celui qui lui a permis de pleinement se trouver et se satisfaire artistiquement. "Ce disque a fait Mac Miller. Le reste du temps, il l’a passé à faire de Mac Miller ce qu’il voulait qu’il soit", explique Josh Berg, ingénieur du son et bras droit de Miller durant cette période.

Publicité

De par la noirceur et les ambiances psychédéliques que l’on retrouve tout au long de la mixtape, notamment sur des titres comme "It Just Doesn’t Matter" ou encore l’incroyable "Here We Go", Faces est constitué de pièces maîtresses de la carrière du talentueux Mac Miller. En plus des 24 titres composant le disque, l’entourage de l’artiste a décidé d’ajouter un morceau bonus intitulé "Yeah".

Un magnifique titre, lancinant et planant, qui vient parfaitement accompagner le retour sur les plateformes de cette fabuleuse mixtape.

Publicité

Une mixtape et un mini-film plein d’amour

Enfin, à l’occasion de cette sortie, l’entourage de Mac Miller a publié un mini-film de six minutes intitulé Making Faces, qui revient en images sur le contexte dans lequel cette mixtape a été conçue, avec notamment un home studio que l'artiste avait aménagé à l’époque à côté de sa salle de bains.

Toute la démence et le génie d’un personnage follement amoureux de musique et pour qui quelques notes de guitare sonnaient comme un doux voyage à travers le monde. Composer, chanter, rapper : c’était finalement ce qui le faisait vibrer. Et c’est ce qui aujourd’hui laisse une trace de ses fulgurances artistiques.

Publicité

Vous aimerez aussi :