Zoom sur la Playstation 4

Hier à New York, c'était "show time" avec la présentation de la Playstation 4, dernière née des consoles de salon de Sony. Pour cette conférence un peu inattendue, peu de détails sur l'habillage de la "machine" ont été dévoilés. Bien plus sur les caractéristiques techniques. 

C'était hier à New York. Une conférence en grande pompe pour le lancement de la "console la plus performante de l'histoire" selon son papa et DG de chez Sony Computer Entertainment, Andrew House. Néanmoins, particularité de la chose, les annonces concernent bien plus la technique que le look de la console. Volonté délibérée ? Incertitude quant au design définitif ? On ne saurait dire. En tout cas voilà les annonces majeures.

Publicité

La manette

Publicité

Sur le look, une seule confirmation d'une information qui avait été leakée au cours des derniers jours. Pour cette Playstation 4, Sony délivre une nouvelle manette : la DualShock 4 qui ressemblera peu ou prou à cela.

Publicité

Outre un aspect tout neuf, des améliorations techniques sont à noter : un Touch Pad a été incrusté (aucune précision sur son utilisation n'a été faite) au centre de la manette ainsi qu'un capteur 3D et un bouton "Share" qui permettra de partager ses exploits avec son réseau de joueur. Pour le reste du classique retravaillé, comme les gâchettes L et R au design retouché ou les sticks analogiques qui seront creux.

Le ventre de la Playstation 4

Mais sur cette PS4 on en sait pour l'instant plus sur ce qu'elle a dans le ventre. Plusieurs points sont à évoquer.

Publicité

Playstation 4

D'abord la puissance :

  • un processeur à 8 coeurs quand les ordinateurs actuels n'en restent qu'à 6
  • 8 GO de Ram
  • un disque dur qu'on annonce massif;
  • une carte graphique à la puissance comparable de celle des PC pour une résolution supérieure (et de loin) à ce qui se faisait sur la PS3.

Par ailleurs les pontes de Sony prévoient également une amélioration du PS Move (système de captation de mouvement comparable à ce qui se fait sur la Wii, déjà disponible sur PS3). Fun fact : on pourra faire des sculptures en 3D grâce à l'accessoire.

Perspectives et utilisation

Mais les réelles annonces concernent les perspectives ouvertes par cette nouvelle console sur les manières de jouer et là, chez Sony, il y a de la nouveauté.

Dans un premier lieu, l'éventail des possibilités. Au delà du pure gaming, ce qui transparait c'est la volonté des développeurs de la firme japonaise de faire de la PS4 une véritable machine à divertir hautement polyvalente. Regarder des vidéos ? Aller sur internet ? On peut imaginer ces deux perspectives comme hautement probables. L'annonce d'une collaboration avec NetFlix, service de VOD est quant à elle plus intéressante.

Puis, à l'instar de la Wii U, la PS4 se veut une console sociale où il sera possible d'interagir selon des modalités multiples. D'abord, un réseau social dédié à l'univers de la console où (grincement de dents) il faudra afficher son nom et pas un pseudonyme. Plus que cela des fonctionnalités sont annoncées pêle-mêle  : la possibilité de regarder un ami jouer, celle de l'aider s'il est en difficulté ou (plus classique) de lui envoyer des messages. En partenariat avec Facebook et UStream, Sony annonce même la mise en place d'un système de streaming.

La dernière évolution majeure à noter est que Sony s'engage sur le terrain du "Cloud Gaming". Dématérialisation des jeux, stockage sur le disque dure interne, voilà des choses classiques que Microsoft avec la Xbox live avait déjà envisagé. La nouveauté concerne la possibilité de tester des jeux en ligne avant de les acheter, d'y jouer même avant la fin du téléchargement mais aussi d'avoir accès à sa ludothèque à la fois sur PS4 et Vita. Mais surtout, les jeux des éditions précédents de la console de salon de Sony seront compatibles sur la PS4 via cette fonctionnalité. Une manière aisée d'élargir l'éventail de jeux disponible sans peine.

Les jeux annoncés

Mais cette conférence fut aussi l'occasion d'avoir des précisions sur les premiers jeux à sortir. Roulement de tambours, sauts de cabri. Des classiques d'abord : KillZone, Diablo III, Street Fighter ainsi que la légendaire franchise de Square Enix Final Fantasy seront de retour.

Et puis des petits nouveaux : le jeu d'action made in Ubisoft Watch Dogs, DriveCub, un jeu de course orienté social, ou encore Destiny, un FPS à l'univers vaste développé par le studio à qui on doit Halo.

Pour le factuel : la console devrait être disponible pour noël 2013 aux Etats-Unis et au Japon (quelques semaines plus tard en Europe). Le prix ? Toujours inconnu bien que de nouvelles annonces devraient être faites en juin à l'occasion de l'E3 à Los Angeles.

On vous conseille également : 

Source : HUFFINGTON POST / LES NUMERIQUES

Par Tomas Statius, publié le 21/02/2013

Copié

Pour vous :