Social Roulette : l'application supprimée par Facebook

Social Roulette est un nouveau site qui te propose de mettre ton profil Facebook en jeu à la roulette russe. En gros, si tu perds, tu ne meurs pas mais ton existence virtuelle est supprimée à jamais. Facebook n'a pas apprécié.

Ce n'est pas parce que nos vies sont de plus en plus virtuelles qu'on doit perdre le goût du risque. Mais prendre des risques à l'ère 3.0, en quoi ça consiste ? Telle est la question que pose le site socialroulette.net.

Publicité

Basé sur le principe de la roulette russe, Social Roulette permet de jouer avec la vie des comptes des utilisateurs Facebook. Une fois sur le site, l'internaute possède 1 chance sur 6 de voir toutes ses données compilées sur le réseau social de Mark Zuckerberg supprimées sous le joug du hasard.

Quand Facebook rencontre l'anonymat

La roulette russe est un jeu de hasard au risque extrême. Il consiste à mettre une seule balle dans un revolver et à activer le barillet de façon aléatoire, le canon posé sur sa tempe. En appuyant sur la gachette, vous pouvez soit éviter la balle, soit vous la prendre en pleine tête et mourir.

Social Roulette, c'est exactement la même chose, sans la partie létale :  la seule vie qui est en jeu est celle de votre compte Facebook. Le niveau de perte dépend donc de la façon dont vous abordez les réseaux sociaux et, plus généralement, votre rapport à la vie virtuelle.

Publicité

Cette dernière prend de plus en plus de place dans nos vies et si il y a peu on faisait encore la différence entre la réalité et Internet, la façon dont le web a influencé nos vies et nos perceptions change de plus en plus la donne. Le virtuel devient notre réalité.

Comme le soulignait Paul Miller, ce journaliste américain qui s'était déconnecté d'Internet pendant un an :

Publicité

Mon plan était de quitter Internet et ainsi de trouver le “vrai” Paul, entrer en contact avec le “vrai” monde, mais le vrai Paul et le vrai monde sont déjà liés inextricablement à Internet. Non pas que ma vie n’était pas différente sans Internet. Simplement, ce n’était pas la “vraie” vie.

Les créateurs de Social Roulette revendiquent le caractère réflexif de leur site :

Tout le monde pense à supprimer son compte à un moment ou un autre, c'est une réaction absolument normale à la nature envahissante de la culture numérique. Est-ce le moment d'envisager une nouvelle étape dans votre vie ? Cherchez-vous une opportunité de repartir à zéro ? Ou êtes-vous simplement à la recherche d'un frisson pas cher, au détriment de votre réseau social ? Peut-être que c'est le moment pour vous de jouer à la Social Roulette.

Publicité

Les règles du jeu

Pour jouer à Social Roulette, rien de plus simple. Il suffit de vous connecter avec vos identifiants Facebook et de voir ce que cela donne. Si le hasard vous épargne, vous en ressortirez avec la mention " j'ai joué à Social Roulette et j'ai survécu".

Si en revanche vous perdez, vous pourrez dire adieu à vos données. Adieu votre profil, vos faux amis et tous vos check-in qui ont immortalisé le calendrier de vos sorties et évènements alcoolisés.

Qui serait prêt à jouer à Social Roulette ? On peut toujours avancer des hypothèses :

  • Un amateur de sensations fortes. Quelqu'un qui aurait le goût du risque émotionnel mais non physique. Le vertige de la perte de son compte Facebook : ok. Le vertige du saut en parachute : pas ok .
  • Le geek-addict. Dans ce cas-là, on pourrait imaginer le geste désespéré d'un accro de Facebook qui voudrait  supprimer son compte lui-même mais sa tendance addictive l'enchaîne et l'en empêche. Il tenterait alors le tout pour le tout en allant sur Social Roulette.  
  • L'internaute de l'extrême. Une envie irrémédiable de faire table rase du passé. Social Roulette serait un peu comme une seconde chance : risquer de tout perdre pour tout recommencer. C'est ce qu'on appelle un comportement ordalique, soit une conduite à risque "extrême" au nom d'un besoin de renouvellement vital. Testostéroné !

Hormis ces hypothèses, nous ne voyons qu'une dernière et ultime raison d'aller sur Social Roulette : entrer les identifiants Facebook de quelqu'un d'autre et observer les dommages collatéraux en mangeant des pop-corn.

La réaction de Facebook

Quelques jours après sa création, on est sûr d'une chose : Facebook n'a pas apprécié voir cette application mortifère débouler sur son terrain en invoquant le hasard pour flinguer les comptes de ses utilisateurs. Le jeu a ainsi été retiré de la plate-forme. Selon le réseau social, il enfreint ses règles d'utilisation.

Kyle McDonald, créateur de Social Roulette, a réagi, interrogé par le site américain TechCrunch :

Cela nous a pris quatre heures pour créer ce projet, et cela a demandé à Facebook quatre heures supplémentaires après le lancement pour réagir en bloquant la clé API et restreindre notre droit de créer des applications Facebook.

On vous conseille également :

Par Afifia B, publié le 14/05/2013

Copié

Pour vous :