AccueilÉDITO

Samsung gagne une bataille face à Apple dans la guerre des brevets

Publié le

par Tomas Statius

iPhone 4 et Samsung Galaxy SIII – crédits photo Marcio Jose Sanchez

La guerre des brevets fait rage entre le géant sud-coréen Samsung et la firme de Cupertino. Et aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, c'est Samsung qui gagne.

iPhone 4 et Samsung Galaxy SIII - crédit photo Marcio Jose Sanchez

La guerre Samsung / Apple autour des brevets d'exploitation est la plus en vue des guerres industrielles d'aujourd'hui. D'abord parce que les deux firmes se renvoient la balle, la condamnation de l'une faisant suite à la débâcle en cour de l'autre. Ensuite parce que les conséquences de pareille opposition sont énormes. Et aujourd'hui c'est Apple qui en fait les frais.

Apple perd en cour face à Samsung

Tim Cook, directeur général d'Apple ne devrait pas s'en laisser compter

Condamnée hier par l'ITC (ou International Trade Commission), l'entreprise fondée par Steve Jobs se voit dans l'interdiction d'importer et de vendre les modèles 3, 3S et 4 de son célèbre iPhone, ainsi que les versions 1 et 2 de l'iPad. En cause : la violation d'un brevet déposé par Samsung en 2000 à propos de la technologie 3G. Une victoire pour le porte-parole de la firme basée à Séoul :

La décision finale de l'ITC confirme qu'Apple a pris l'habitude de [s'approprier illégalement] les innovations technologiques de Samsung.

Une décision s'ajoutant à la liste des longues batailles judiciaires entre Apple et Samsung. Dernière campagne en date : la condamnation de Samsung à une amende de 1,05 milliards de dollars (ramenée entre-temps à 600 millions)  pour violation de brevet sur 22 produits.

Une décision aux conséquences moindres

Néanmoins, malgré le coût d'image non négligeable pour la firme de Cupertino, les implications financières et commerciales de cette décision seront, on peut le penser, peau de chagrin.

L'iPhone 5 utilisant une autre technologie n'est pas concerné par cette condamnation

D'abord parce que celle-ci ne concerne que des versions "obsolètes" (et plus commercialisées officiellement) des produits Apple mis à part l'iPad 2 et l'iPhone 4. Concernant ce dernier, la possibilité de l'entreprise de faire appel devrait lui laisser le temps de sortir une version "S" de l'iPhone 5, et donc une version "pimpée" de son petit frère, retirant par là même l'iPhone 4 de la vente.

Et, à n'en pas douter, les développeurs de l'entreprise feront à l'avenir attention aux brevets qu'ils utilisent.

On vous conseille également : 

À voir aussi sur konbini :