Reporters sans frontières lance son site anti-censure : wefightcensorship.org

Reporters Sans Frontières lance son site anti-censure. Ca s'appelle We Fight Censorship. Le combat continue.

Aujourd'hui mardi 24 Novembre, Reporters Sans Frontières inaugure son nouveau site We Fight Censorship sur lequel sont réunis tous les sujets ayant subi une censure dans un ou plusieurs pays. Grâce à cette plateforme de contenus interdits, RSF espère leur donner une visibilité encore plus forte que s'ils n'avaient pas été censurés.

Publicité

Un abri sur le net

Pour comprendre la raison d'être de ce nouveau site il faut remonter en 2010. Le 24 juin plus exactement, lorsque Reporters sans frontières lance son premier "abri anti-censure" pour donner libre accès aux informations à des journalistes ou blogueurs de pays censeurs. Cet espace est également dédié à l'apprentissage de la protection de données, conservation d'anonymat, etc. Le site we Fight Censorship s'inscrit dans la continuité de ce premier projet. Il en constitue même l'aboutissement.

Site et kit de survie

Pas de combat sans bouclier. Le site propose un kit de survie numérique basé notamment sur l'utilisation de réseaux privés ainsi qu'un coffre-fort numérique qui permet l'envoi anonyme de documents. Christophe Deloire, directeur général de Reporters Sans Frontières tient beaucoup à ce détail qu'il estime essentiel :

ll est important que l’on ignore qui nous a fourni les documents. (...) On se rend compte que certains journalistes, qui assurent qu’ils ne divulgueraient pas leurs sources même sous la torture, mettent ces mêmes sources en péril sans en avoir conscience, en étant trop imprudents en ligne.

Publicité

Libérer les données oui ! Mais pas n'importe comment. La diffusion d'informations implique de plus en plus de connaissances en matière de sécurité informatique. Le kit de survie en ligne ainsi que le coffre-fort numérique n'ont pour but que la diffusion en masse de données plus ou moins délicates. Les créateurs du site se doutent bien que les tentatives d'attaques ne devraient pas tarder mais We Fight Censorship a été conçu pour être facilement recopié. C'est le principe du site miroir qui conserve et reprend les données exactes du site d'origine.

L'effet Streisand

We Fight Censorship compte surtout sur l'effet Streisand. Cet effet tient son nom de l'affaire Barbra Streisand qui  en 2003 a attaqué en justice un photographe pour avoir diffusé une image de sa demeure. Conséquence ? La photo fut largement montrée au public. En voulant censurer une image, cette dernière a bénéficié de l'effet inverse : une diffusion en masse. C'est ce qu'on appelle l'effet Streisand et c'est ce sur quoi les créateurs du site comptent. Ainsi, Christophe Deloire explique :

Nous voulons rendre la censure caduque. Aux censeurs, nous disons: si vous censurez ou empêchez l’auteur de publier, RSF fera en sorte de lui donner un écho encore plus grand que s’il n’avait pas été censuré.

Publicité

WE FIGHT CENSORSHIP : libre à vous de vous cliquer !

Par Afifia B, publié le 27/11/2012

Pour vous :