Recharger son téléphone avec son urine serait possible

Il se pourrait que demain nous nous mettions à recharger nos téléphones portables avec de l'urine. Ce n'est pas une blague. C'est très sérieux.

L'AFP a relayé une information étrange. Il serait en effet possible de recharger son téléphone portable avec de l'urine. C'est une étude parue dans la revue Physical Chemistry Chemical Physics le 16 juillet dernier qui livre cette révélation. Le Dr Loannis Leropoulos de la West of England University ainsi que d'autres scientifiques de l'Université de Bristol et du Bristol Robotics Laboratory l'affirment :  

Publicité

Utiliser le produit-déchet ultime comme source d'électricité, on ne peut pas faire plus écolo. Nous sommes très enthousiastes car c'est une première mondiale.

Utiliser son urine pour recharger son portable, en termes de "première mondiale", oui on est dedans. En termes d'enthousiasme, c'est moins sûr.

Energie urinaire > énergie solaire

Publicité

Les scientifiques qui ont participé à cette étude assurent que l'utilisation de l'urine dans la production d'électricité est non seulement possible mais surtout efficace. Ils affirment d'ailleurs avoir produit suffisamment d'électricité par ce biais dans leur propre laboratoire pour passer un appel, envoyer des sms et même surfer sur internet. Tout cela grâce à l'urine. Ainsi que le précise le Dr Loannis Leropoulos :

Notre urine est une source sans fin. Ce qui est formidable avec elle, c'est qu'on ne dépend plus des caprices du vent ou du soleil

Oui mais concrètement, comment ça se passe ? On urine directement sur nos portables ? L'urine utilisée ne peut-elle être que de source humaine ? Et puis l'odeur dans tout ça ? Il suffit d'envisager un monde éclairé à l'urine pour que les questions les plus stupides s'enchainent...

Publicité

Les piles à combustible microbiennes

Toutefois, si l'idée de voir pisser les badauds sur leur mobile pour le recharger est tentante, cette urine productrice d'électricité repose sur un concept bien plus sérieux : les piles à combustible microbiennes. Cette pile permet de produire de l'électricité par la dégradation de matière organique. L'urine ayant la particularité de stimuler les microbes, elle est en mesure - grâce à ces piles à combustibles microbiennes- de générer de l'électricité.

Si jusque-là cette théorie restait plutôt confidentielle au regard de sa portée relative, les dernières expériences des scientifiques ouvrent la voie à une concrétisation qui d'après le Dr Loannis Leropoulos, ne saurait tarder :

On va arriver au point où on pourra charger la batterie pour de longues périodes

Publicité

Et ce n'est pas tout, au-delà de nos mobiles, c'est tout notre quotidien qui pourrait se voir géré par ce moyen urinaire. De la douche, aux sèches-cheveux jusqu'à des salles de bains entières fonctionnant grâce à l'urine humaine. Et nous nous laverons grâce à nos propres déchets, le fruit de nos orifices. Une boucle bouclée. Vous êtes tentés ?

C'est gratuit, oui mais...

Parce que qui dit urine dit, en théorie, gratuité puisque l'homme ne dépendrait plus du vent et du soleil pour produire son électricité. C'est d'ailleurs l'argument largement avancé par l'équipe de scientifiques. Cet argument peut certes s'entendre sauf que : à la base, le vent et le soleil n'appartiennent à personne non plus.

En outre, une électricité qui repose sur l'urine nécessite forcément une installation qui conduit elle-même à un développement et au maintien d'une structure. Tout cela a un prix comme nous payons pour le système électrique aujourd'hui.

Néanmoins, si ce système d'électricité par l'urine s'avère gratuit, voilà une invention qui mérite d'être suivie de près. On vous tient donc au courant des avancées.

Par Afifia B, publié le 17/07/2013

Pour vous :