#WTF : la pub rapée de Maggi pour Mousline

Vous avez vu la dernière publicité Mousline ? Quand c'est rappé c'est râpé...

Maggi vient de sortir sa nouvelle publicité pour les galettes de Mousline. Que la purée soit douce, c'est un fait, mais pour l'onctuosité publicitaire, on repassera. Parce que le rap de la galette que vient de sortir Mousline nous ferait adorer les spots précédents. Avant, Mousline chantait, pour se vendre; maintenant elle se rappe. Et quel rap ! Sommet du ridicule, le genre de spot qui laisse perplexe. Maggi. Et vos idées 'avaient" du génie. C'est "avaient " qu'il faut dire...

Publicité

Le rap de la patate

Publicité

50 ans après sa naissance , Mousline continue de se vendre dans des spots publicitaires clonés et re-clonés. Une communication visuelle qui a très peu évolué.

Quand je fais de la purée Mousline, je suis sûre que tout le monde est content.

La même rengaine en boucle pour une purée de flocons.  Alors pour vendre des galettes il fallait bien faire quelque chose de nouveau. Un nouveau décor ? Un nouveau concept ? Pour quoi faire?

Publicité

Maggi s'est juste contenté de changer de genre. Pour les galettes Mousline, ça ne chante pas. Ca rappe !

"Mousline est dans l'assiette". Toi même tu sais. Wesh wesh et poses balourdes. C'est le rap de la patate. On regarde cette publicité avec une petite gêne, la main pas loin des yeux, pour les cacher. Comme lorsque l'on ressent la honte à la place de celui qui se la tape mais n' a pas l'air de la ressentir...

Publicité

Recyclage : on change pas une équipe qui gagne (ou pas)

1963. Première publicité Mousline. Une maman et ses marmots. La mère fait la cuisine façon La Laitière, gros plat et cuillère en bois. Les enfants sont à table et frétillent d'impatience. L'image sépia sent bon le bon vieux temps. Et comme toujours, ça chante.

L'arrivée de la purée déshydratée, c'est un peu la révolution de la ménagère qui pourra désormais se passer de l'horrible presse-purée. Mousline fait d'elle une femme moderne des années 60 c'est-à-dire point trop n'en faut. Elle reste tout de même femme au foyer et seule à la cuisine avec les enfants. Aucune trace d'homme. La bouffe c'est elle et elle  semble s'en réjouir. Elle évoque la sagesse de La Laitière, faite pour tournoyer la pâte dans un plat trop grand pour elle. Les enfants sont quant à eux pareils à de "petits écoliers".

Ce décor va être répété pendant des années. Les seules modifications se limiteront à un changement de mot dans le refrain ("tout le monde est content" remplacé par " tout le monde en reprend" ou l'inverse selon les spots) et à l'arrivée de la présence paternelle. La dernière publicité de Mousline sortie en 2010 soit 48 ans après est quasiment un copier-coller de celle sortie il y a 50 ans.

Vous trouvez cela redondant ? Tant mieux c'est fait exprès. Une chanson qui tabasse pour un marketing efficace. Si c'est devenu la marque de fabrique de Mousline qui tient à maintenir l'angle familial et naïf en chanson, elle s'est adaptée au temps qui passe en transformant sa ringardise en avantage.

IDIOCRACY et Simpsonite

extrait film Idiocracy

On ne va pas se mentir. Ceux qui trouveront le rap de la galette agréable à écouter ne sont pas nombreux. Mais ce n'est pas sa fonction première. Une famille française qui chante l'amour de la purée, ce concept ne change pas. Ce qui change, c'est la perception. En 1963, c'était pris au premier degré.

Au XXIème siècle, ça devient cheap parce que cliché mais plutôt que de changer de stratégie, Mousline  choisit d'appuyer sur le point noir pour le souligner à son maximum et a pris le parti de rire de ce côté dépassé. C'est en soi une bonne stratégie puisque Mousline reste leader en matière de purée déshydratée avec plus de 63% de part marché.

Mais on comprend aussi que la nouvelle ère est celle du ridicule, le cheap, le ringard. Etre ridicule pour mieux régner en somme. Comme un smiley insidieux tous les 3 mots. Ou le retour de la moustache chez les Bobos. Et oui, le ringard est à la mode. Plus c'est naze plus c'est "absolument génial". C'est sur cette base que Guillaume Gibault a eu l'idée d'ouvrir son site qu'il appelé "le slip français". A la suite d'un pari avec un ami qui pensait impossible de vendre le slip tant le produit est ringard, Guillaume Gibault s'est lancé. Depuis, l'entreprise cartonne. Idem pour le site 10minutesàperdre. Même chose encore pour les Tumblr, 9gag etc qui font de l'absurde un sujet récurrent.

Le rap de la galette et le slip français même combat ? Pas sûr mais à l'heure où l'on aime à se moquer de tout et de rien , l'absurdité fait vendre. Cela éveille le Homer Simpson qui est en nous, celui qui se marre devant des photos de chats mignons et autres blagues graisseuses.

L'humour et l'absurde , la nouvelle cool attitude ? Le web et la communication en font déjà leur beurre. Mousline n'est qu'un exemple parmi d'autres aussi gratiné soit-il. Ce n'est que de la publicité au fond et il ne s'agit pas d'interpréter chaque cas comme une généralité sociétale. Mais considérés dans leur ensemble, le marrant basique et l'idiotie constituent un nouvel axe publicitaire dont le rire qu'ils provoquent est aussitôt suivi d'une courte inquiétude. Idiocracy society.*

Idiocracy :  film à voir absolument pour ceux qui ne l'ont pas encore fait. Synopsis:  Joe Bauers se réveille après 500 ans dans une société si absurde qu'il s'impose comme la personne la plus intelligente de ce nouveau monde.

Par Afifia B, publié le 17/01/2013

Copié

Pour vous :