Les Philippines font face à un système de santé insuffisant. (Crédits : Unicef 2011)

Philippines : du crowdfunding pour de nouveaux médecins

Un étudiant en médecine a eu l'idée de développer une plateforme de crowdfunding afin de financer les études des étudiants en médecine philippins. Une belle initiative qui met Internet à l'honneur. 

Philippines

Les Philippines font face à un système de santé insuffisant. (Crédits : Unicef 2011)

Sur le site du Routard.com, on peut lire les informations suivantes à propos des Philippines : "L’infrastructure médicale est souvent très insuffisante."  Et pour cause : les équipes des hôpitaux du pays sont souvent très en deçà de ce qu'elles devraient être.

Publicité

C'est une startup nommée Medifund qui semble pouvoir apporter une solution. L'entreprise est partie d'un constat simple : s'il y a peu de personnel soignant, c'est parce que les études coûtent très chères. Jossy Onwude, lui-même étudiant en médecine et fondateur de Medifund, propose alors d'e n appeler au crowdfunding afin de financer l'enseignement.

Il affirme :

Dès que notre plate-forme sera prête, nous prévoyons de préparer notre présence aux Philippines en allant aux facultés de médecine à travers le pays et de la faire connaître auprès des étudiants (en particulier ceux avec des problèmes financiers). Nous prévoyons également d'obtenir de certaines écoles qu'elles adoptent notre plate-forme dans le cadre de leur système de bourses.

Publicité

Un pourcentage : 5% de taxes

Pour être viable, Medifund prévoit de percevoir 5% des fonds récoltés sur chacune de ses campagnes, c'est-à-dire la même somme perçue par le géant du crowdfunding Kickstarter. Le site prévoit aussi une récompense financière en cas de campagne réussie pour les contributeurs et un système de prêt spécial pour les étudiants. Si vous souhaitez être averti du lancement de la plateforme ou simplement en savoir plus sur Medifund, suivez ce lien.

Le crowdfunding devient progressivement l'alternative naturelle à tout défaut de financement sur notre planète globalement capitaliste. Et ce dans bien des domaines comme les arts plastiques, le cinéma ou encore l'urbanisme.

On vous conseille également :

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 10/07/2013

Copié

Pour vous :