Un Pakistanais sur Youtube. (Crédit photo : ASIF HASSAN/AFP/Getty Images)

Le Pakistan bloquera-t-il Google ?

Le Pakistan a menacé Google de couper tous ses services sur son territoire si la firme ne purgeait pas sa filiale Youtube de contenus jugés blasphématoires.

Google

Un Pakistanais sur Youtube. (Crédit photo : ASIF HASSAN/AFP/Getty Images)

L'empire Google cédera-t-il ? Le Pakistan menace la société de Mountain View de couper l'offre de ses services sur son territoire. A savoir, entre autres, Gmail, Maps, Google Search et ... Youtube. En cause : les contenus jugés "blasphématoires" présents sur la plateforme de vidéos, acquis par Google en 2006.

Publicité

Le ministre des Nouvelles technologies Anusha Rahman Khan a lancé un ultimatum à la firme, lui demandant de retirer des vidéos incriminées, dont le célèbre The Innocence Of Muslims qui avait enflammé la frange la plus dure de l'Islam mondial. Ce film avait entraîné les attaques du 11 septembre 2012 contre des missions diplomatiques américaines, dont l'une en Lybie ayant fait quatre morts, dont l'ambassadeur Christopher Stevens.

"Pourquoi perdre votre temps ?"

Problème : chez Google, la politique est de ne pas supprimer les contenus en question. La seule solution envisageable serait un géo-blocage de certaines vidéos, même si on imagine mal la toute-puissante société se laisser imposer cela. Et de quel droit ? Au nom de la liberté d'expression et du règlement de la communauté Youtube, tout simplement. Voilà ce qu'on peut y lire :

"Certains contenus sont susceptibles de vous choquer. (...) Si vous pensez qu'ils sont contraires à nos conditions d'utilisation, cliquez sur "Peut offenser"Si la vidéo n'est pas contraire à notre règlement, cliquez simplement sur une autre vidéo. Pourquoi perdre votre temps à regarder des vidéos que vous n'aimez pas ?"

Publicité

Pour rappel, le blasphème est un crime passible de la peine de mort au Pakistan.

Source : Le Journal du Geek

On vous conseille également : 

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 12/06/2013

Copié

Pour vous :