On a testé le NX300 de Samsung : verdict ?

Quand Samsung innove en matériel photographique, ce n'est pas dans la demi-mesure. Le dernier bijou en date ? Le NX300. Ne vous fiez pas à sa taille, il a tout d'un poids lourd ! Clic' Boum !

Aujourd'hui, on a testé pour vous le nouvel appareil photo Samsung : le NX300. Si vous tapez son nom sur votre moteur de recherche, il y a de grandes chances que vous voyiez apparaître le visage d'Usain Bolt et pour cause, la marque a fait de lui son egérie. A appareil le plus rapide du monde, l'homme le plus rapide du monde. Un slogan qui en dit long. CQFD sur le papier mais qu'en est-il en vrai ?

Publicité


NX300 : what's that ?

Non seulement le NX300 promet d'être une tuerie en matière d'appareil photo hybride mais son objectif 45mm donne les premiers accès à la photo et vidéo 3D. Une innovation qui en ferait fantasmer plus d'un mais qui n'est pas le seul atout de l'appareil. L'argument numéro un de vente étant : la rapidité d'exécution de  qui peut aller jusqu'à 8,6 images par seconde.

Publicité

Bref, cette description bien que sommaire laisse déjà entrevoir un éventail de possibilités. Nous n'avons donc pas attendu plus longtemps. On a pris l'appareil et on l'a testé. A Londres.

Les qualités sur tapis rouge

Si vous aimez la photo et ce peu importe votre niveau, cet appareil est à tester au moins une fois ne seraient-ce que pour les raisons suivantes :

Publicité

  • La rapidité

La rapidité de prise de vue est vraiment impressionnante. Chaque mouvement, chaque accélération peut être capturée au geste près. Le mode "rafale" ne sera jamais aussi probant que sur cet appareil. Même ceux qui n'en sont pas friands tomberont vite sous le charme de la prise de vue tout ce qui bouge, le plus vite étant le mieux car peu voire aucun flou à l'horizon. Sur ce point là, la promesse est largement à la hauteur de la réalité.

  • La qualité

Publicité

Le NX300 dispose d'un capteur de 20,3 mégapixels, une sensibilité ISO allant de 100 à 25 600. Si pour les non adeptes ce langage paraît obscur, sachez que ce sont les indicateurs d'une qualité de l'image extrêmement bonne. On aurait voulu pouvoir atténuer la garantie de cette exceptionnelle qualité mais la définition de l'image déjà visible sur l'écran en met plein la vue une fois visionnée sur l'écran. Non, sur ce point,  il eut été vain de débattre : le NX300 tabasse littéralement.

  • Le Wi-FI

Autre point - et non des moindres, le NX300 dispose d'un système Wi-Fi. Il est enfin possible de sortir de la solitude de celui qui fait des belles photos avec un vrai appareil mais doit attendre le transfert sur ordinateur pour pouvoir publier le fruit de son travail. Le Wi-Fi, voilà bien une chose qui nous manquait sur les appareils des photographes accros aux réseaux sociaux et qui devaient jusque-là se contenter d'Instagram pour publier leurs clichés instantanés.

  • Léger et pratique

Et justement, l'instantanéité va de pair avec le design de l'appareil. Le NX300 est peu encombrant et pour un appareil de cette qualité, c'est assez rare pour être notifié. Comparé aux appareils classiques qui supposent sacoche, place et d'apprécier suffisamment la photo pour se trimballer tout un attirail sur soi, celui-là est aussi minuscule que léger (280 grammes)

  • Esthétique

Enfin, et si ce point n'intéressera pas forcément tout le monde, le NX300 est beau ! Son look rétro lui donne l'apparence vintage d'un Leica. On oublie la coque noire en plastique classique et l'appareil professionnel prend de la couleur puisque ce modèle est disponible en noir, en blanc et en marron. Et le petit détail qui fait la différence : les objectifs en sus sont également disponibles aux couleurs concernées. On a la classe ou l'on pas mais sur ce point Le NX300 en dispose haut la main !

Mais personne n'est parfait, même le NX300 ...

Et oui, ce nouvel appareil photo signé Samsung regorge de qualités à faire tourner la tête mais on a remarqué quelques défauts. De petits points noirs sur une belle dame...

  • La faible autonomie

Si le NX300 est lourd de possibilités et de prouesses, on ne peut guère en dire autant de sa batterie qui n'est pas à la hauteur de ses capacités. Et pour un appareil qui se veut léger et pratique, c'est ballot ! C'est le gros défaut de cet appareil dont on ne voudrait pourtant pas se passer mais qui semble faillir au bout de 2 heures d'allumage, parfois moins. Mieux vaux prévoir vos précautions si vous partez en road trip. Le NX300 aime être bichonné et rechargé souvent. Coquet, puissant mais batterie précoce...

  • Out la lucarne

Le second point négatif de cet appareil ne sera pas un défaut pour tout le monde mais il l'a été pour nous : le NX300 ne dispose pas de lucarne. Et pour de nombreux puristes qui tiennent à la combo lucarne + mode manuel, cela peut s'avérer être une sacrée ombre au tableau.
Certes, l'écran Amoled inclinable peut faire l'affaire mais prendre une photo à travers la vue d'une lucarne, c'est autre chose. C'est aussi une façon d'entrer en relation avec l'appareil, de le coller à soi, d'étudier le champ de vision et de prise de vue avec une plus grande intimité, une approche peut-être plus réfléchie du sujet ou de l'objet photographié.

Un appareil photo qui prend les photos les plus rapides, les plus précises en terme de qualité, c'est là déjà exceptionnel. Mais la photographie ne se limite pas à prendre les images les plus parfaites ou le mouvement le plus précis. La photographie est aussi un art et le NX300 ne remplacera jamais le talent d'un photographe.

Mais pouvoir s'éclater avec un appareil photo aussi léger que beau, aussi performant que bluffant en termes de qualité, on avait jamais fait. Test NX300 validé !

Crédits photos : Afifia B.

Par Afifia B, publié le 17/06/2013

Copié

Pour vous :