AccueilÉDITO

Un brassard pour contrôler les objets électroniques à distance

Publié le

par Tomas Statius

L'entreprise canadienne Thalmic Labs a développé une interface de contrôle des objets électroniques par Bluetooth basée sur les impulsions électriques des muscles de l'avant bras. Son nom ? MYO. 

Ce n'était pas la première fois qu'on annonçait un projet d'une telle sorte. Déjà en 2008, Microsoft prétendait à la faisabilité d'une telle interface basée sur les impulsions électriques des muscles de l'avant-bras pour le contrôle d'objets reliés au Bluetooth. La nouveauté est aujourd'hui à chercher du côté de l'ergonomie de l'objet.

Car si le MUCI (Muscle-computer interaction) de la firme de Bill Gates fonctionnait avec des électrodes médicales, l'entreprise canadienne Thalmic Labs a trouvé le moyen de rendre le procédé plus simple, et donc commercialisable à grande échelle.

Courant 2013 pour 150 dollars

Le principe est relativement imaginable : un brassard fixé à l'avant-bras incluant une batterie de capteur, des gestes calibrés assignés à une tache sur un objet électronique lambda (les informations sont transmise par Bluetooth). Un ordinateur, un iPod, un drone ou que sais-je. La première génération devrait reconnaître à peu près 20 gestes et leur assigner une tâche sur des logiciels tournant sur iOS et Microsoft. Une version Android serait en développement. Lancement : courant 2013. 149$ (environ 115 euros) pour le futur (en pré commande ici).

Car la vidéo de présentation du projet est alléchante (on aurait été étonné du contraire).

La possibilité d'interagir plus facilement avec une batterie d'objets numériques par un simple geste. Mais plus encore c'est l'intégration de la technologie dans le coeur même des gestes les plus basiques qui apparaît comme un réel changement. Pas uniquement se faciliter la vie grâce à des gadgets intelligents mais aller (on peut le penser) jusqu'à la modification profonde de la manière d'être et d'interagir.

Rappelons également que les derniers jours ont été assez chargés en annonces technologiques de toute sorte. Qu'il s'agisse de l'iWatch ou des Google Glass. A propos, il semblerait que les développeurs du MYO entretiennent le rêve un peu fou de croiser leur technologie avec la dernière innovation de la firme californienne.

Selon, Shahzad Malik, programmateur et interrogé par New Scientist, l'hybridation serait plus qu'intéressante :

S'ils combinent MYO et Google Glass, cela pourrait être énorme.

More to come.

On vous conseille également : 

Source : Laughing Squid

À voir aussi sur konbini :