Le MIT invente la présence physique à distance

La réputation du Massachussetts Institute of Technology (MIT) n'est plus à faire. Depuis sa fondation en 1861, les étudiants du MIT ont récolté 78 prix Nobel. Des personnalités telles que Buzz Aldrin, Kofi Annan ou encore Paul Krugman sont sorties avec les honneurs de la prestigieuse université de sciences et techniques de la côte Est américaine.

L'institut de technologie se distingue encore une fois. Le Tangible Media Group, un groupe de travail de l'université, travaille depuis des années à l'interaction "entre les bits et les atomes", soit entre numérique et monde réel. inFORM, Son prototype de "Dynamic shape display" ("Affichage dynamique de forme") est un nouveau pas dans cette direction. Imaginez : bouger une balle ou une lampe de poche, à distance, grâce à des capteurs.

(Crédit : The Verge)

Publicité

inFORM est composé d'une surface parsemée d'une série de broches reliées entre elles, actionnées par des pompes ultra-réactives. Plus loin, quelqu'un peut la contrôler grâce aux capteurs d'une simple caméra Kinect. Selon les désirs de la personne qui prend son contrôle à distance, la machine réagit selon un large éventail d'actions disponibles.

Elle permet surtout de donner à son utilisateur une véritable présence physique à distance, permettant de déplacer des objets sur sa table. Selon le Tangible Media Group, à la base de cette découverte, "c'est un véritable pas en avant". Ci-dessous, une vidéo pour vous en convaincre.

Publicité

inFORM - Interacting With a Dynamic Shape Display from Tangible Media Group on Vimeo.

Rencontre du physique et du numérique

À long terme, inFORM s'inscrit dans le projet "Radical Atoms", véritable ligne directrice suivie par le TMG. Son but étant de concevoir une génération d'objets physiques pouvant changer de formes et d'apparences de manière dynamique, aussi réactifs et malléables que des pixels à l'écran.

Publicité

"Radical Atoms est le matériau de l'avenir qui peut changer de forme, se plier aux contraintes et interagir avec l'être humain", comme le clame le site internet du TMG. L'objectif : "que toute information numérique ait une manifestation physique". Ce n'est pas de la science fiction. C'est le MIT.

Par Théo Chapuis, publié le 14/11/2013

Copié

Pour vous :