AccueilÉDITO

Microsoft veut développer des messages qui s'auto-détruisent

Publié le

par Théo Chapuis

Lorsque Microsoft aura déposé son brevet, nous serons tous des agents secrets. Oh yeah.

Microsoft pourrait bientôt accomplir le fantasme de nombreux fans de Mission Impossible : vous permettre d'envoyer des messages qui s'autodétruiront le délai accordé passé. 

Lorsque Microsoft aura déposé son brevet, nous serons tous des agents secrets. Oh yeah.

"Ce message s'auto-détruira dans quelques instants". Non, cette phrase ne sera bientôt plus réservée aux souvenirs enfouis de votre enfance, lorsque les après-midis de désoeuvrement vous entraînaient loin, loin au fond des abysses du câble, là où les rediffusions d'épisodes de Mission Impossible règnent en maîtres.

La société fondée par Bill Gates et Paul Allen a déposé une demande de brevet qui vient d'être rendue publique : celle de l'ajout d'une "date d'expiration" dans les e-mails (voici le .pdf hébergé ici par Numérama). Dans la pratique, le projet prévoit un champ "expiration time" parmi les en-têtes de mails, proposant à l'expéditeur de préciser une date ou bien un délai après quoi, le message serait supprimé automatiquement. De quoi effacer messages promotionnels à durée limitée, messages compromettants ou quoi que ce soit d'autre.

"Un utilisateur qui reçoit le message de courrier électronique a accès au champ d'en-tête "durée de conservation" et peut modifier sa valeur s'il le souhaite et si cela est autorisé par l'expéditeur", indique aussi Microsoft. Aussi, le destinataire, si l'expéditeur lui en laisse la possibilité, pourrait aussi influer sur la date limite de consommation durée de conservation du message.

"Expiration Time"

Or, selon Numérama, le brevet prévoit une option qui interdirait de déplacer l'e-mail afin que le serveur chargé de supprimer l'e-mail à la date voulue puisse accomplir sa sentence.

"L'expéditeur d'un e-mail peut être tellement inquiet des informations sensibles contenues dans l'e-mail que le champ Expiration Time serait configuré en lecture-seule et l'utilisateur destinataire ne pourrait pas modifier la valeur de l'Expiration Time ni avoir la possibilité de déplacer l'e-mail reçu dans un dossier qui n'est pas en synchronisation avec le serveur", explique ainsi Microsoft.

Capture d'écran, impression... rien n'est encore mentionné à ces sujets.

À savoir que des systèmes de messageries informatiques vous permettent déjà d'envoyer des messages qui s'autodétruisent une fois lus. Il s'agit de Privnote et NoPlainText, qu'on vous invite à essayer pour rigoler... ou bien si vous l'acceptez.

On vous conseille également :

À voir aussi sur konbini :