Facebook is loving you

Facebook créé une page pour les personnes déclarées en couple sur facebook. Ceux qui ne sont pas sûrs de leur coup, il vous reste encore quelque jours pour tout mettre à plat. La friendship page arrive très prochainement.

Mise-à-jour de la relation

Sur Facebook, on avait jusque là la possibilité d'afficher son statut "en couple" ce qui était déjà une sorte de responsabilité, une forme de pacs virtuel genre:

Publicité

" maintenant on passe au next level dans la construction du couple : déclaration de statut facebook".

D'autres prouvaient leur amour en créant un compte dédié à leur idylle type "Nico et Juliette Dupont", sous-entendu :

"on est tellement en osmose qu'on pense les mêmes choses. Sa page facebook c'est MA page facebook".

Publicité

Tout ceci n'était certes pas dénué de naïveté mais cela passait encore jusqu'à ce que Facebook décide la création d'une page exclusivement dédiée aux couples : les friendship pages.

Modèle de friendship-page

Comment ça marche ?

En tapant l'adresse facebook.com/us , on peut déjà accéder à tous les contenus en commun avec son partenaire mais une nouvelle timeline sera très bientôt disponible. Ceux qui ont le statut "en couple" auront donc leur "friendship page" automatiquement générée. Ici, tous les statuts, photos et contenus sur lesquels les personnes sont mentionnées seront automatiquement affichés.

Publicité

Un historique de la relation en somme, visible par les concernés comme par les plus curieux - sans parler des ex. Grâce à la friendship page, le bonheur s'étale comme il se dissout : en public. D'ailleurs, qu'adviendra t-il de ces pages au moment du divorce ? Pas de réponse pour le moment, on verra la bise venue...

Facebook, les sociologues et Benjamin Biolay

Si à nos débuts de vie virtuelle, mentionner son statut amoureux s'avérait sans grande conséquence ce ne sera plus totalement le cas désormais. Les amours seront affichées au grand jour, aux yeux de tous jusqu'aux moments partagés et les périodes de silence. On imagine les études sociologiques tentant de saisir les tendances comportementale de ces couples virtuels. Et Benjamin Biolay chanter " nos amours facebookiennes".

Rien de gravissime au fond. Rien d'original non plus. Mais alors que les entreprises doivent payer leur visibilité sur FB, les couples voient eux, leurs données privées ouvertes aux yeux de tous. Il en faut peu pour que Mark Zuckerberg nous enrôle dans une machine close.

Publicité

La vraie question que cela pose, c'est la notion de responsabilité. Car ce que nous postons avec fierté aujourd'hui sera peut-être notre fardeau de demain.

Par Afifia B, publié le 13/11/2012

Pour vous :