AccueilÉDITO

Le bug Facebook ? Une hallucination collective

Publié le

par Louis Lepron

"Rien à voir, circulez". C'est ce qu'aurait pu écrire la CNIL dans son communiqué à l'attention des utilisateurs Facebook. Selon l'autorité administrative, aucun message privé antérieur à 2009 n'a été transféré sur les murs des internautes. Le quotidien Metro a dû présenter ses excuses à ses lecteurs

Les utilisateurs de Facebook auraient subi une hallucination collective. Un peu comme dans Men in Black, à la seule différence que ce n'est pas Will Smith qui vous efface la mémoire, mais la très sexy CNIL. C'est en tout cas ce que laisse penser son communiqué publié hier sur son site web.

L'explication est simple : "Les messages incriminés par de nombreux utilisateurs de Facebook semblent être exclusivement des messages "Wall-To-Wall"". Pour résumer, vous, chers internautes, n'auriez pas saisi l'évolution de Facebook entre 2009 et septembre 2012. C'est ballot.

Premier argument selon la CNIL, "le fonctionnement de Facebook avant 2010 n'était pas comparable". Deuxième argument, Facebook a "modifié [...] les paramètres de confidentialité des données entre 2009 et 2010". Résultat : comme après une bonne cuite, et avec trois ans de retard, on se serait rendu compte que des messages, à l'origine à caractère privée (car à destination de notre premier cercle d'amis) auraient touché la sphère publique grâce, notamment, à l'introduction de la Timeline en septembre 2011. Vous suivez ?

Rapporté par l'AFP, un porte-parole de Facebook a apprécié que la CNIL ait "confirmé officiellement qu'il n'y a eu aucun bug ou défaillance technique". Toutefois, l'autorité administrative ne blanchit pas le réseau social : elle demande aux réseaux sociaux d'être plus transparents avec leurs utilisateurs et de leur permettre de mieux protéger leurs données privées. Mark, si tu nous écoutes, fais nous un signe.

Pendant ce temps, on se réécoute In Motion de Trent Reznor & Atticus Ross, disponible sur la bande-originale de The Social Network :

À voir aussi sur konbini :