Le logo de Twitter

Infographie : qui sont les twittos français actifs ?

Une étude menée par l'Aura Mundi, le pôle de veille  l'Argus de la Presse et Ipsos tente de dresser le portraits du twittos actif français. Comportements, pratiques, usage, qui sont ceux qui font Twitter ?

Le logo de Twitter

Dans une première étude de l'Aura Mundi, le pôle de veille  l'Argus de la Presse et l'Ipsos publiée en avril 2013, on découvrait que seuls 5% des français possédaient un compte sur Twitter et l'utilisaient. Comme le rapporte le site Infuencia, le deuxième volet de cette étude s'intéresse de plus prêt à ces 2,3 millions d'utilisateurs actifs. Cyber portrait.

Publicité

Si 89% des 15 ans et plus connaissent Twitter (41,4 millions de personnes), ils ne sont donc que 5% a posséder un compte et à s'en servir sur le réseau social et parmi ces twittos dits "actifs", si 57% détiennent un compte public - accessible à tous -, plus de la moitié d'entre eux camouflent leur identité en utilisant un pseudonyme (59%) et  82% twittent à titre personnel.

Dans cette infographie, on apprend également qu'en moyenne, le twittos actif compte 47 abonnés pour 56 abonnements et qu'il émet 11 tweets par semaine. Par ailleurs, quasiment un quart d'entre eux ne produit pas de contenu personnel, puisque 22% se contentent de partager principalement des liens et 25% pratiquent quasi exclusivement le retweet.

Un vecteur d'information

Twitter, bien que récemment envahi par une vague d'adolescents qui cherchent à s'exprimer, est avant tout un moyen d'échanger des informations instantanément. Ainsi, 52% des twittos actifs postent afin de réagir à l'actualité ou sur des sujets de société, même si un bon 45% tweetent pour parler d'événements personnels. Le réseau social a également prit un tournant plus "people", puisque l'on apprend que 42% du contenu se réfère à l'actualité de personnalités.

Publicité

58% des utilisateurs actifs se servent de Twitter pour s'informer de l'actualité en général et de sujets en particulier, et presque la moitié estiment que le réseau social est devenu un média indispensable ou nécessaire au quotidien.

 

Par Constance Bloch, publié le 18/11/2013

Copié

Pour vous :