Contre 1000€, cela pourrait bien être votre visage à la place de celui-ci (Crédit : Danny Choo)

Impression 3D : au tour des visages d'êtres humains

Une société japonaise développe des poupées auxquelles sont greffées des reproductions de visages d'êtres humains grâce à une  impression 3D. Le clonage n'est plus très loin, le bizzare est atteint.

Impression 3D

Contre 1000€, cela pourrait bien être votre visage à la place de celui-ci (Crédit : Danny Choo)

On vous avait prévenu ici, ou encore par là-bas :  le Japon n'est décidément pas un pays comme les autres. Et ce n'est pas avec le bouleversement technologique attendu avec les imprimantes 3D que l'originalité des habitants du pays du soleil levant devrait se détendre.

Publicité

Car après les fringues et les flingues imprimable, vous ne serez donc pas surpris d'apprendre que c'est une firme japonaise qui fabrique des poupées auxquelles sont greffées, - oui, vous avez déjà deviné, votre visage. Clone Factory, l'entreprise qui développe le concept, témoigne que ce service est populaire "auprès de Japonaises qui souhaitent conserver ce moment spécial de leur vie, tel celui de leur mariage en clonant jusqu'à leurs cheveux, leur maquillage et même leur robe de mariée".

Une poupée à votre effigie grâce à l'impression 3D

Avec ça, les enfants n'auront plus besoin de faire de cauchemars pour être terrorisés. La vie réelle leur suffira. (Crédit : Danny Choo).

1000 euros pour un trip glauque

La start-up, spécialisée dans le clonage de visages, vous facturera 1300$ (soit un peu plus de 1000€) pour vous livrer votre poupée à votre effigie. Toujours plus cher que le photomaton 3D, mais d'un format plus grand aussi (et articulé, visiblement).

Publicité

Cette innovation technologique présente un inconvénient. Et de taille. Celle de la propriété de son image. Qui vous garantit que quelqu'un ne va pas utiliser votre visage pour imprimer une poupée 3D ? Et jouer avec ? Ou faire d'autres choses avec ? Il n'y a que moi qui trouve ça malsain ?

Une poupée à votre effigie grâce à l'impression 3D

Non, franchement, ça me terrorise. (Crédit : Danny Choo).

On vous conseille également :

Publicité

Source : Huffington Post

Par Théo Chapuis, publié le 23/05/2013

Copié

Pour vous :