AccueilÉDITO

Hyperloop : le transport du futur ?

Publié le

par Afifia B

Elon Musk, figure emblématique de la Silicon Valley va dévoiler le 12 août prochain son projet d'Hyperloop, le moyen de transport du futur. 3, 2, 1 c'est parti : téléportation.

En plus d'apprendre que l'Hoverboard de Retour vers le futur pourrait devenir réalité, on découvre dans la même journée que d'ici peu nous pourrions quasiment nous téléporter d'un point à l'autre du globe. Un nouveau moyen de transport en commun, baptisé Hyperloop, pourrait en effet prochainement voir le jour.

Ll'initiateur de ce projet, Elon Musk, annonce cette merveille comme "un croisement entre le Concorde, un canon électrique et une table de Air Hockey".

Hyperloop : le transport du futur ?

Si un type lambda débarquait de nulle part pour annoncer l'arrivée du cinquième moyen de transport qu'il aurait lui-même baptisé "Hyperloop", on se méfierait, le sourcil en circonflexe. Seulement voilà, Elon Musk, l'instigateur de ce projet est non seulement une figure importante de la Silicon Valley mais il est aussi le fondateur de Paypal et son entreprise Space X est l'un des prestataires de la NASA.

Pas étonnant que ce businessman multi-casquettes (et millions) ait inspiré le réalisateur d'Iron Man pour le personnage de Tony Stark. Du coup, quand ce mec-là a lâché ce tweet il y a quelques jours, le monde n'a pas ri.

Un tweet qui a éveillé la curiosité internationale, impatiente de découvrir les rouages du système Hyperloop dont les promesses aussi tentantes qu'énigmatiques devraient être dévoilées lors de la présentation officielle prévue le 12 août prochain. Si l'Hyperloop est pour l'instant à l'état de projet, ses contours sont globalement définis.

Elon Musk déclarait déjà le 12 juillet dernier :

Le système que j'ai en tête serait quelque chose qui ne puisse pas s'écraser, qui puisse fonctionner peu importe le temps qu'il fait, et dont la vitesse moyenne serait deux fois celle d'un avion. Vous iriez du centre de Los Angeles au centre de San Francisco en 30 minutes. Ça vous coûterait bien moins cher qu'un billet d'avion ou tout autre mode de transport

Pour finir, il présente l'Hyperloop comme proche du Concorde (pour la vitesse), du canon électrique (pour le mode de propulsion) et du Air Hockey (pour les conditions de déplacement). Ce cinquième mode de transport aux allures futuristes se déplacerait de 1000 à 6000 km/h et serait inauguré lors d'un trajet San Francisco - Los Angeles. Soit une distance de 600 km réalisée en 30 minutes.

Et Musk d'ajouter :

Ce que l'on veut c'est un système où il n'y ait jamais d'accidents, qui soit au moins 2 fois plus rapide qu'un avion, qui soit alimenté par l'énergie solaire, et qui part dès que vous arrivez, donc qu'il n'y ait plus d'attente ni d'horaires précis.

Si cette seule description ne te fais pas déjà rêver, pense à la SNCF et à leurs offres Ouigo.

Un pas vers la téléportation

Mais tel un bambin collé à l'écran pour mieux apercevoir Jamy, tu te demandes : "oui mais concrètement, l'Hyperloop ça ressemble à quoi ?" Question pertinente dont nous avons hâte de découvrir la réponse exacte. Mais selon Brian Dodson, docteur en physique qui a entrepris d'en étudier les possibles détails techniques, cela aurait l'apparence de capsules à sustentation magnétique propulsées dans un tunnel sous vide.

Ces volumes cylindriques qui se déplaceraient en lévitation électromagnétique seraient exempts de frottement, de résistance au vent et des risques de collision ce qui leur permettraient d'atteindre une très grande vitesse.

Voici le schéma proposé par Brian Dodson :

source photo projet ET3

source photo projet ET3

Deux fois plus rapide qu'un avion, silencieux et sûr, l'Hyperloop conçu par Elon Musk aurait en outre un avantage écologique non négligeable. L'alimentation générale assurée par des panneaux solaires apposés directement sur la structure, lui permettrait d'être peu consommateur d'énergie et de fonctionner en autosuffisance.

C'est un facteur qui pèse notamment sur la balance des prix puisque ce mode de transport reviendrait beaucoup moins cher pour le passager qu'un billet d'avion ou de train. Idem pour la fabrication puisque si 6 milliards de dollars sont nécessaires à sa construction, ce prix reste toutefois nettement inférieur aux 69 milliards de dollars nécessaires à la mise en place de la ligne à grande vitesse actuellement en projet en Californie. C'est dire les changements qu'apporterait cet engin dans nos vies s'il voyait le jour.

Moins cher mais plus rapide que le train et l'avion, ce mode de transport donnera (vraiment) à l'homme une autre idée du voyage. Alors, face à un tel fantasme technologique, les questions fusent mais il faudra attendre le 12 août pour de nouvelles révélations. Sachez - pour les plus curieux- que le projet d'Hyperloop sera disponible en open source. Elon Musk souhaite ainsi être à l'écoute de tous les retours et remarques critiques qui pourraient concourir à l'amélioration du produit.

À voir aussi sur konbini :