AccueilÉDITO

Green Bank : le village sans téléphone, radio ni Internet

Publié le

par Théo Chapuis

Vue depuis Green Bank. (Crédits : New Scientist)

Le village de Green Bank, aux États-Unis, se passe de la moindre onde électromagnétique. Là-bas nul wi-fi, radio, téléphone portable à cause d'un téléscope d'observation spatiale.

Vue depuis Green Bank. (Crédits : New Scientist)

Un monde non connecté est possible. Et il se trouve en Virginie Occidentale, aux États-Unis.Outre sa proximité avec la station de sports d'hiver de Snowshoe Mountain, le village de Green Bank possède la particularité d'être situé dans l'United States National Radio Quiet Zone, ou encore la Zone nationale de silence radio des États-Unis.

Là-bas, nul Daniel Schneidermann, Vincent Glad ou Jean-Marc Manach ne pourraient survivre plus de quelques heures. La raison est simple : Green Bank, près de 150 âmes, a tout bonnement interdit toute onde électromagnétique à l'intérieur de ses limites. Ni Wi-fi, ni bluetooth, ni téléphone portable, ni télévision, ni radio ne sont autorisés.

Hypersensibilité aux ondes

Mis à part les pompiers et les policiers, une unique cabine téléphonique permet de communiquer avec le monde connecté. D'où un statut de paradis sur terre pour les personnes qui se disent atteintes d'hypersensibilité aux ondes, une pathologie non reconnue par les autorités médicales.

Si les ondes sont interdites, ce n'est pas par pur plaisir : Green Bank héberge depuis 1958 le plus grand téléscope orientable au monde. C'est pour préserver la pureté de ses captations d'ondes électromagnétiques que tous les appareils en utilisant sont purement et simplement bannis de ce no man's land des télécommunications.

Voici un cliché de la bête :

L'observatoire de Green Bank et ses 100 mètres de diamètre.

On vous conseille également : 

À voir aussi sur konbini :