Capture d’écran du site Buzzfeed d’un exemple typique.

Facebook vers une modération des propos sexistes et violents

Facebook a publié un communiqué annonçant son intention d'être plus vigilant face aux contenus sexistes et violents.

Facebook

Capture d'écran de la campagne "#FBrape"

Facebook sexiste ? Oui, un peu. Mais ça, c'était avant, nous assure Marne Levine. La vice-présidente de la politique publique du réseau a publié un long communiqué dans lequel elle annonce une modération plus stricte des contenus sexistes ou incitant à la violence physique ou sexuelle envers les femmes.

Publicité

Pressée de toutes parts, la société de Mark Zuckerberg cite surtout Women, Action and The Media (WAM) qui avait publié une tribune vindicative à ce sujet que voici dans sa version francophone et qu'on avait évoqué sur Konbini. Ce collectif d'associations féministes demandait des "mesures rapides, complètes et efficaces face à la représentation actuelle du viol et de la violence anti-femme sur Facebook". Une semaine plus tard, WAM revendiquait près de 60 000 tweets envoyés (avec le hashtag #FBRape) et plus de 5 000 e-mails envoyés à Facebook.

Plusieurs semaines en ligne

300 millions de photos seraient téléchargées chaque jour sur Facebook. Parmi cette multitude, on comprend que certains contenus ne soient pas modérés comme il se doit. Pourtant, les internautes étaient parfois surpris (voire carrément dégoutés) par la présence de certains contenus violents et/ou sexistes pendant de longues journées durant. Voire plusieurs semaines.

Pour vous en donner une petite idée, Buzzfeed a répertorié de nombreuses images scandaleuses postées sur Facebook. Espérons que les paroles de Facebook aient des repercussions dans la réalité virtuelle du réseau.

Publicité

Facebook

Capture d'écran du site Buzzfeed d'un exemple typique.

On vous conseille également :

Publicité

 

Par Théo Chapuis, publié le 30/05/2013

Copié

Pour vous :