Donner ses organes : like.

Grâce à Facebook, davantage de donneurs d'organes

Une étude menée par une université américaine prouve qu'il est efficace de partager son statut de donneur d'organes sur Facebook.

Facebook

Donner ses organes : like. (crédit : le Monde Numérique)

En mai 2012, Facebook permettait de s'afficher un peu plus sur sa plateforme. Après vos films préférés, vos écoutes quotidiennes, votre couleur politique ou bien encore votre situation amoureuse, le réseau social vous propose de partager "votre statut de donneur d'organes".

Publicité

Capture d'écran Facebook.

Selon des chercheurs de l'Université John Hopkins de Baltimore, Facebook a dopé le don d'organe. Les recherches montrent que suite à la possibilité de publier son statut de donneur d'organes, le nombre de donneurs a presque été multiplié par 10 aux États-Unis. Avant mai 2012, 616 nouveaux donneurs par jour étaient comptabilisés. Le 1er mai 2012, 57.000 utilisateurs ont publié leur statut de donneurs. Ce même jour, 13.012 personnes s'inscrivaient sur les listes de don d'organes.

Deux fois plus d'inscrits par jour

"La réaction à court terme a été incroyablement efficace, bien plus que tout ce que nous avions tenté jusque là à travers les campagnes d'information", a déclaré Andrew Cameron, professeur de chirurgie à l'Université John Hopkins. Selon lui, c'est clair : ce boom est imputable à Facebook.

Publicité

Aujourd'hui, c'est encore deux fois plus de donneurs qu'avant mai 2012 qu'enregistrent chaque jour les listes américaines. "Ces dernières années, les réseaux sociaux ont montré qu'ils n'étaient pas seulement des espaces destinés à partager ce que vous avez mangé ou à poster des images de chats mignons (...) Ils peuvent être des moteurs de changement social", a ajouté Andrew Cameron.

En France, la page Facebook "Don d'organes : je le dis" est l'espace d'échange, d'information et d'aide à propos du don d'organes. À votre bon coeur : après tout, un petit "like" ne vous engage pas à donner votre foie.

Source : Huffington Post

Publicité

On vous conseille également :

 

Par Théo Chapuis, publié le 19/06/2013

Copié

Pour vous :