Regina Dugan parle tatouages et pilules en conférence de presse. (Crédit : Asa Mathat)

Demain les humains seront eux-mêmes des mots de passe

Motorola, filiale de Google, a présenté deux projets visant à se passer de mots de passe au quotidien. Tatouages et pilules au programme.

Regina Dugan de Motorola parle tatouages et pilules en conférence de presse. (Crédit : Asa Mathat)

"L’électronique est carrée et rigide, les humains sont souples et en courbes". Cette brillante remarque est signée Regina Dugan vaut son pesant d'or. Lors de la conférence D : All thing is digital de sa maison-mère Google, la chef des projets spéciaux pour Motorola a présenté une pilule intelligente à ingérer et un circuit imprimé collé sur la peau, permettant l’une ou l’autre de transformer le corps humain en mot de passe.

Publicité

"Cela signifie que mes bras sont comme des câbles, mes mains des pinces-crocodiles - quand je touche mon téléphone, mon ordinateur, ma porte, ma voiture, je m’identifie automatiquement, s’enthousiasme Regina Dugan. C’est mon premier super pouvoir".

Mollo. En attendant d'être des super-héros, lisons l'ordonnance. Lors de la conférence, Regina Dugan a présenté un circuit imprimé flexible collé sur la peau qui permet l'identification de l'homme à la machine. Plus besoin de mot de passe. Ce tatouage électronique temporaire sera fabriqué par un partenaire de Motorola, MC10. Pour prouver qu'elle ne plaisantait pas, Mme Dugan n'a pas hésité à s'en faire poser un sur son avant-bras.

Publicité

"Vitamine d'authentification"

Et ce n'est pas terminé. La firme propose aussi une "vitamine d'authentification". Contenue dans une pilule, celle-ci se libère une fois avalée et peut transformer votre corps tout entier en mot de passe pour les appareils en requérant un. Regina Dugan, rassurante, assure qu'on peut en avaler une trentaine par jour sans le moindre risque.

Au passage, Regina Dugan dites-vous ? Comme Regina Dugan qui travaillait à la Darpa il y a encore près d'un an ? L'agence américaine en charge des projets en recherche avancée pour la Défense, c'est à dire les militaires américains, oui. De là à dire que ces projets semblent tout droit tirés d'une nouvelle d'anticipation, il n'y a qu'un pas.

D'autant que les tatouages et les pilules, ça va mieux aux punks.

Publicité

On vous conseille également :

Source : Les Echos

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 04/06/2013

Copié

Pour vous :