Mario, personnage emblématique de la marque japonaise.

L'ancien président de Nintendo est mort

Hiroshi Yamaushi est mort. Ancien président de la société Nintendo, on lui doit la diversification de l'entreprise et ainsi son entrée sur le secteur mondial du jeu vidéo. Portrait de l'une des figures les plus emblématiques de l'histoire de la société.

Mario, personnage emblématique de la marque japonaise.

Troisième président de Nintendo, Hiroshi Yamaushi est l'arrière petit-fils du fondateur de Nintendo. Il assurera la direction de la société de 1949 à 2002, de 22 à 75 ans. Autant dire qu'il a vu défiler tous les personnages vidéoludiques de la société, de Mario à Zelda, en passant par Pokemon.

Publicité

C'est d'ailleurs lui qui est à l'origine de la diversification de la société. Créée en 1889 par son arrière grand-père, Nintendo était au départ une petite entreprise artisanale qui vendait des cartes à jouer. Elle devient rapidement leader du marché au Japon. À son arrivée à la tête de l'entreprise en 1949, Hiroshi Yamaushi diversifie son activité : vente de portions de riz individuelles, gestion de compagnies de taxis. En 1959, la société signe un contrat avec Disney et entre alors en bourse, afin de prendre une envergure internationale.

Le tournant : les jeux vidéos

La suite on la connaît. Nintendo s'intéresse au jeu vidéo dans les années 1970 : la Color TV Game 6 (première console de la marque), la Game & Watch, puis la Famicom (à cette époque, un foyer sur trois était équipé d’une Famicom aux Etats-Unis et au Japon). En 1985 sort Super Mario Bros., le deuxième jeu le plus vendu au monde derrière Wii Sports, de la même marque.

The Legend of Zelda (1986)

Publicité

La même année sort la NES (abrégée Nintendo), la console qui verra apparaître des licences Nintendo comme Metroid, The Legend of Zelda ou encore la trilogie Super Mario Bros. Grâce à cette console, Nintendo devient la société la plus puissante du Japon, devant Toyota. La firme japonaise continue son ascencion, avec la Game Boy (1989), la Super Nintendo (1990), la Nintendo 64 (qui ne connaît pas le succès attendu), la Game Boy Color (1998) puis la Game Boy Advance.

La dernière machine lancée par Hiroshi Yamaushi sera la GameCube, une console qui ne survivra pas à son ère, puisque doucement mangée par ses concurrents : la Playstation 2 de Sony et la Xbox de Microsoft. Hiroshi Yamaushi quittera la tête de l'entreprise en 2002, avant le succès mondial de l'entreprise avec sa Nintendo DS.

Grâce à Nintendo, son ancien président était devenu en 2009 la deuxième fortune japonaise, avec 6,4 milliards d'euros. Il s'était cependant fait remarquer en faisant un don de 7 milliards de yen (environ 50 millions d'euros) à l'hôpital universitaire de Kyoto.

Publicité

Vidéo : l'histoire de Nintendo

On vous conseille également :

Par Etienne Dang, publié le 19/09/2013

Pour vous :