AccueilÉDITO

Au Colorado, on achève bien les drones

Publié le

par Théo Chapuis

Le maire de Deer Trail, Frank Fields, montre se technique imparable de chasse aux drones aux caméras locales (Capture : The Denver Channel).

Vous en avez assez des drones ? Vous n'êtes pas les seuls. Le maire d'une municipalité du Colorado veut descendre tout drone qui survolerait sa ville. Il y a même un permis pour ça.

Le maire de Deer Trail, Frank Fields, montre sa technique imparable de chasse aux drones devant les caméras locales (Capture d'écran : The Denver Channel/7 News).

Frank Fields n'est pas content. Depuis que ce maire de la petite municipalité de Deer Trail, Colorado, a compris que les drones séduisaient de plus en plus d'Américains, il a décidé de faire adopter une ordonnance autorisant ses concitoyens à descendre les drones qui survoleront "l’espace aérien souverain de Deer Trail". C'est très sérieux.

Aussi fulmine-t-il lorsque CNN lui oppose que c'est illégal :

C'est illégal ? Bien sûr que ça l'est. Mais c'est tout aussi illégal d'espionner des citoyens américains. S'ils survolent le village, on les descendra.

Un sujet de la télévision locale The Denver Channel/7 News

Steel a expliqué à CNN avoir rédigé l'ordonnance après avoir appris que l'Administration Fédérale de l'Aviation avait "assoupli sa régulation considérant le vol des drones dans l'espace aérien intérieur." Et pour montrer sa ferme intention de pouvoir accrocher quelques cartons au tableau de chasse de sa ville, le maire dispense des permis de chasse aux drones pour la somme de 25$. Attention, quelques restrictions cependant - sinon c'est pas drôle - les chasseurs devront "endommager soit l’avant, soit l’arrière du drone, mais pas les deux", précise son texte.

Tourisme de chasse

Mais plus qu'une véritable hantise de Big Brother, le véritable but de cette entreprise de destruction est soufflé à demi-mot par David Boyd, résident de Deer Trail et l'un des sept signataires de l'ordonnance de Frank Fields : "Même si un petit pourcentage de gens achètent le permis drone, c'est cool. C'est beaucoup d'argent pour une petite ville comme la nôtre", déclare-t-il à The Denver Channel. "Notre village pourrait être réputé pour cela aussi...".

À savoir que Deer Trail, culmine à un peu plus de 500 habitants, dispose d'un bar, d'une station-service et d'une petite compétition de rodéo une fois par an. Autant dire que jusque-là, le tourisme n'était pas son secteur d'activité principal.

Wanted : 100 $

De son côté, l’Administration Fédérale de l’Aviation s'est prononcée contre cette mesure, plaidant que le tir au drone peut entraîner des collisions en vol, faire des blessés au sol et causer des dommages matériels. D'ailleurs, les habitants de Deer Trail avouent qu'ils n’ont pas encore vu un seul drone survoler leur village...

Qu'à cela ne tienne. Pour appâter le chaland, Frank Fields a tout prévu : tout tireur pouvant produire la preuve qu'il a abattu l'un de ces agents de la "société de surveillance" se verra gratifié d'une récompense de 100 dollars. On précise tout de même que ces permis, arborant pourtant la signature du maire, "pourrait ne pas être reconnu par des municipalités, Etats et gouvernements tyranniques". Le 8 octobre prochain, les habitants de cette petite ville diront si oui ou non ils sont d'accord qu'un tel permis naisse.

On vous conseille également : 

À voir aussi sur konbini :