(Crédit : National Geographic)

Carte : la Terre (et la France) après la fonte des glaces

Dans une vigie, Rue89 nous éclaire sur une carte interactive qui devrait changer votre perception du réchauffement climatique. National Geographic montre ainsi à quoi ressemblerait la Terre si les 8.000.000 de kilomètres cube de glace présents à sa surface fondaient. Intitulée "If the ice melted", elle présente les nouvelles frontières entre l'océan et le plancher des vaches si les eaux montaient en conséquence de 65 mètres.

Certes, la fonte totale de telles quantités de glace s'étalerait sur 5.000 ans, soit un temps gigantesque à taille humaine... mais ridicule à l'échelle de la planète, preuve s'il en est de l'effet néfaste de l'influence de la pollution générée par l'homme. Car si la moyenne du mercure observé sur Terre aujourd'hui est de 14,5 degrés celsius, il pourrait à ce moment-là grimper pour atteindre plus de 26 degrés.

De nombreuses métropoles englouties

Le constat, frappant, remet notre monde entier en cause : l'être humain a souvent eu tendance à s'implanter au plus près de l'eau. Aussi, une telle augmentation de volume des océans engloutirait du même coup Boston, New York, San Francisco, La Havane, Rio de Janeiro, Montevideo, Georgetown, Dakar, Abidjan, Lagos, Doha, Dubai, Cape Town, Londres, Venise, Barcelone, Lisbonne, Bruxelles, Copenhague, Stockholm, Istanbul, Bagdad, Beyrouth, Bombay, Calcutta, Bangkok, Hong Kong, Shanghai, Singapour, Tokyo, Sidney, Auckland... entre autres.

Publicité

Pour vivre l'expérience d'un futur aussi déprimant, rendez-vous par ici. Sinon, peut-être les captures d'écran ci-dessous suffisent-elles à votre conscience écologique.

carte

(Crédit : National Geographic)

(Crédit : National Geographic)

Publicité

(Crédit : National Geographic)

La carte réalisée par le National Geographic ne permet pas d'agrandir les zones. Pour autant, il est possible à l'aide d'une autre carte, celle de Flood Map, de zoomer sur la France et de voir quelles conséquences seront traduites géographiquement si l'eau montait de plus de soixante mètres.

Voici donc quelques exemples, avec les villes de Paris, Nantes, Bordeaux et Marseille :

Publicité

Paris sous l'eau

Bordeaux sous l'eau

Marseille sous l'eau

Publicité

Nantes si l'eau montait de 60 mètres

Par Théo Chapuis, publié le 07/11/2013

Copié

Pour vous :