Jerry Brown, gouverneur de l’Etat de Californie (Reuters)

En Californie les mineurs pourront effacer leur passé en ligne

En 2015, le droit à l'oubli sur Internet sera une réalité pour les mineurs de l'État de Californie. Mais il reste encore du chemin à parcourir.

internet

Jerry Brown, gouverneur de l'Etat de Californie (Reuters)

Certains en rêvent, les Californiens l'ont fait. Le gouverneur de la Californie Jerry Brown a promulgué une loi permettant aux mineurs de l'État américain d'effacer leurs traces sur n'importe quel site internet, réseaux sociaux compris. Aussi, les données personnelles et identifiables pourront être supprimées à la demande des adolescents concernés.

Publicité

Cette loi marque une prise de conscience des contenus embarrassants que peuvent parfois poster les jeunes sur Internet... et le regretter par la suite. James Steyer, fondateur de Common Sense Media, explique à Sfgate.com :

Des erreurs peuvent marquer des jeunes pour la vie et leur empreinte numérique les suivre où qu'ils aillent.

Un (petit) pas en avant

Cette loi, qui entrera en vigueur en 2015, est sans conteste un progrès pour la défense de la vie privée sur Internet. Toutefois, de nombreux médias remarquent que si c'est un pas en avant, il reste du chemin à parcourir.

Publicité

Si vous souhaitez supprimer une photo gênante de Facebook (ne faites pas l'innocent : on en a tous une quelque part...), rien ne vous dit qu'elle n'a pas déjà été partagée par des tiers, hébergée par d'autres serveurs ou postée sur d'autres sites que celui où vous l'avez diffusée. Dans ces cas-là, la loi ne vous couvrira pas. Par ailleurs, il vous sera impossible de demander à ces sites de nettoyer leurs serveurs de vos traces. Ils seront seulement contraints à enlever le contenu indésirable d'Internet.

Alcool, cigarettes et armes à feu interdits de pub

Cette loi contient un autre volet qui concerne la protection des mineurs sur le web, et non des moindres. Les marques d'alcool, de cigarettes et d'armes à feu auront pour interdiction de faire leur publicité sur des sites accessibles aux mineurs. Aussi, tout site accessible à cette cible juvénile sera empêché de divulguer les informations personnelles de ces jeunes à de telles entreprises.

La Californie confirme cependant son statut de pionnier des libertés individuelles sur le web. Une loi avait déjà été promulguée par le passé, permettant aux victimes de violence conjugale de supprimer certaines données les concernant sur Internet. Aussi, une loi votée il y a dix ans exige des que les entreprises présentes sur le web qu'elles informent leurs visiteurs à propos de quelles informations elles collectent... et avec qui elles les partagent.

Publicité

Un bouton "supprimer"

En mai 2013, Eric Schmidt, PDG de Google pendant dix ans, expliquait comprendre que les jeunes puissent poster du contenu qu'ils regretteront par la suite. Il avait alors déclaré :

Le manque d'un bouton "supprimer" sur Internet est un réel problème (...). Il y a un moment dans la vie où la disparition de contenus est une bonne chose.

Si même le Président du conseil d'administration du moteur de recherche le plus utilisé dans le monde le dit...

Publicité

On vous conseille également :

Par Théo Chapuis, publié le 24/09/2013

Copié

Pour vous :