Bachar al-Assad se montre sur Instagram au chevet d’un mutilé. (Crédits : Instagram/Syrian Presidency)

Bachar al-Assad ouvre un compte Instagram

Alors que la guerre civile continue de faire rage en Syrie, le président Bachar al-Assad vient d'ouvrir un compte Instagram.

Bachar al-Assad

Bachar al-Assad se montre sur Instagram au chevet d'un mutilé (Crédits : Instagram/Syrian Presidency)

Le président syrien Bashar al-Assad a ouvert son compte Instagram mercredi 24 juillet. Inaugurations officielles, veille au chevet de malades et blessés, visite d'écoles et d'associations, etc. Al-Assad et sa femme se dévoilent tel le couple présidentiel parfait de la plus paisible des nations méditerranéennes. Comme vous le savez, la réalité est tout autre.

Publicité

La Syrie est en guerre civile depuis plus de deux ans. Bien qu'il soit difficile d'arrêter un nombre précis, le total des victimes des deux camps s'élève - au moins - à plus de 100 000 morts. Il a été prouvé que les troupes gouvernementales utilisent l'horreur du gaz sarin sur les combattants et la population civile, cette dernière se retrouvant coincée entre le marteau et l'enclume.

Les rebelles ne sont pas en reste puisqu'à l'instar de l'armée régulière, ils tuent, pillent, torturent et violent allègrement. Bref, c'est la guerre. À savoir que Bachar al-Assad n'a jamais cédé un pouce de terrain aux revendications des rebelles.

Humour noir

Le contraste est donc saisissant, entre un pays mutilé par la guerre et l'image lissée que cherche à en donner la communication du régime sur le service de partage américain. De deux choses l'une : soit le président syrien a beaucoup d'humour (noir), soit sa communication est décidément bien difficile à digérer depuis notre confortable Europe de l'ouest.

Publicité

Ci-dessous, quelques morceaux choisis du couple-star Asna & Bachar.

(Crédits : Instagram/Syrian Presidency)

(Crédits : Instagram/Syrian Presidency)

Publicité

(Crédits : Instagram/Syrian Presidency)

(Crédits : Instagram/Syrian Presidency)

(Crédits : Instagram/Syrian Presidency)

Publicité

On vous conseille également :

Par Théo Chapuis, publié le 30/07/2013

Pour vous :